Publicité

26 juin 2020 - 15:30

Feux rouges pour la santé, l’environnement et le tourisme

Projet minier de Nouveau Monde Graphite: le BAPE demande davantage d’études

Par Salle des nouvelles

Dans son nouveau rapport rendu public cet après-midi, le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) du Québec conclut que le projet minier de Nouveau Monde Monde suscite « des enjeux d’acceptabilité sociale encore importants » et recommande pas moins d’une demi-douzaine d’études additionnelles « avant que le projet ne puisse être autorisé ».

« Santé, environnement, tourisme : le BAPE donne raison aux centaines de citoyens qui se mobilisent depuis plus de trois ans face à ce projet. Le gouvernement doit mettre fin à ce projet qui n’a pas sa place dans une zone habitée et touristique », insiste Gilles Cartier, président de l’Association pour la protection du Lac Taureau (APLT).

May Dagher de la Coalition des opposants à un projet minier en Haute-Matawinie, précise : « Nous ne sommes pas du tout rassurés. Les constats du BAPE sont alarmants et vont largement dans le sens de nos préoccupations. Le tourisme et la villégiature sont des économies locales majeures et durables. On doit protéger et renforcer ces économies, et non les miner ! ».

En conclusion de son rapport, le BAPE recommande la réalisation de plus d’une demi-douzaine d’études additionnelles avant même que le gouvernement puisse considérer autoriser le projet, notamment concernant les risques reliés à la pollution de l’eau, à la qualité de vie et à l’impact global sur les économies touristiques et de villégiatures.

Le BAPE recommande également à Québec de changer les lois pour mieux encadrer les projets miniers en milieux habités et touristiques.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.