Publicité

8 juin 2020 - 15:15

Un territoire autochtone ancestral non-cédé

Protéger la forêt du Nord de Lanaudière: le Mouvement Matawinie invite à la mobilisation

Par Salle des nouvelles

Des membres de la communauté se mobilisent pour protéger la forêt du Nord de Lanaudière contre les coupes massives prévues au plan d'aménagement forestier 062-71 qui est sous la gestion de la MRC de Matawinie et que le mouvement "Mobilisation Matawinie" reconnaît comme un territoire autochtone ancestral non-cédé.

Le territoire de l’Unité d’aménagement 062-71 couvre 4 930 km2. Il est compris dans les limites de la région administrative de Lanaudière et touche deux MRC, à savoir celles de la Matawinie (96 %) et celle de D’Autray (4 %).

Bien que des 4 930 km2 tout ne sera pas rasé, toute la zone 1 en sera affectée (construction de chemin, ponceaux etc.). Le PAFIO 062-71 s’étend jusque dans des zones aussi touristiques que le secteur du Lac Kaël à Ste-Émilie-de-L'énergie, le secteur du Lac en Coeur à Mandeville et le secteur de la Crique à David à St-Damien.

Hier à 10h avait lieu, dans le stationnement de la Caisse Populaire Desjardins de Sainte-Émilie-de-L’Énergie, une mobilisation pacifique ayant attiré plus d’une centaine de personnes qui se sont réunis contre le PAFIO 062-71. Une marche s’en est suivie jusque devant les bureaux du Ministère des ressources naturelles, de la faune et des parcs à Sainte-Émilie.

Une prochaine mobilisation aura lieu dans le stationnement du Sentier National qui mène au Lac Kael le 21 juin à 10h. Voici le lien pour la pétition en ligne: http://chng.it/gZFVhbD5c4 Un groupe facebook public est à la disposition des gens voulant avoir plus d’informations ou s’impliquer. Ce groupe s'intitule: "Protégeons les forêts de Lanaudière".

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.