Publicité

31 mai 2020 - 06:00

Mesures de pr.

Chaleur estivale : la direction de santé publique de Lanaudière fait un rappel

Chaque été, les Lanaudois accueillent le retour du beau temps avec bonheur. Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, la Direction de santé publique du CISSS de Lanaudière invite la population à bien profiter de la période estivale, tout en appliquant les mesures d’hygiène recommandées et en respectant une distance de 2 mètres entre les personnes, ou en portant le masque / couvre-visage dans les lieux publics quand cette distance ne peut être maintenue.

Lorsqu’il fait très chaud, voici les principales mesures de prévention à adopter :

  • Buvez beaucoup d’eau, sans attendre d’avoir soif.
  • Passez quelques heures par jour dans les endroits les plus frais de votre résidence ou, idéalement, climatisés.
  • Rafraichissez‐vous, en prenant une douche ou un bain frais aussi souvent que nécessaire, ou rafraîchissez votre peau avec une serviette mouillée plusieurs fois par jour.
  • Réduisez vos efforts physiques et portez des vêtements légers.
  • Fermez les rideaux ou les stores lorsque le soleil brille, et ventilez, si possible, lorsque la nuit est fraîche.
  • Donnez des nouvelles à vos proches et n’hésitez pas à demander de l’aide à votre entourage.

Des personnes plus vulnérables à la chaleur

Lorsqu’il fait très chaud, toute la population peut souffrir de problèmes de santé, allant de la déshydratation au coup de chaleur, en passant par la fatigue, les étourdissements ou les malaises.

Toutefois, les personnes âgées, les personnes atteintes d’un problème de santé mentale ou de dépendance à l’alcool ou aux drogues représentent, avec les enfants de quatre ans et moins, des groupes très vulnérables. En effet, ces personnes ont un point en commun : elles pourraient avoir de la difficulté à prendre par elles-mêmes des précautions élémentaires pour bien s’hydrater, se protéger de la chaleur, et reconnaître les signes de détérioration de leur état en lien avec la chaleur.

De plus, les personnes qui souffrent de maladies cardiovasculaires, respiratoires ou rénales, de diabète ou de problèmes de santé mentale sont aussi vulnérables, car leur capacité physique à répondre adéquatement à la chaleur peut s’affaiblir, ce qui peut aggraver leur état de santé.

Comment aider les personnes plus vulnérables?

La Direction de santé publique conseille à tous de prendre régulièrement des nouvelles de leurs proches qui sont âgés ou qui souffrent de problèmes de santé physique ou mentale, pour vérifier s’ils ont besoin d’aide. Ces personnes plus fragiles devraient passer quelques heures par jour dans un endroit climatisé ou frais.

Il est également important de veiller à ce que les enfants soient bien hydratés (si possible, leur fournir une gourde), habillés avec des vêtements légers et un chapeau à large bord, et de prioriser les espaces à l’ombre pour leurs activités extérieures.

Il est aussi possible de rafraîchir les enfants, par exemple en leur faisant prendre un bain frais souvent, ou rafraîchir leur peau plusieurs fois par jour avec une serviette mouillée. Rappelons,
finalement, qu’il ne faut jamais laisser un enfant seul dans une pièce mal ventilée ni dans une voiture, même pour seulement quelques minutes.

Pour obtenir plus de renseignements, communiquer avec Info-Santé en composant le 811. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1. Pour en savoir plus sur la chaleur, visitez le site Web du ministère de la Santé et des Services sociaux au : www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/sante-et-environnement/prevenir-les-effets-de-la-chaleur-accablante-et-extreme/.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.