Publicité

22 mai 2020 - 06:00

Dans les centre de service des MRC de Joliette et Maskinongé

Les cadets de la Sûreté du Québec impliqués lors du retour en classe

Par Salle des nouvelles

Les cadets de la Sûreté du Québec, des centres de service MRC Joliette et Maskinongé, se sont impliqués lors du retour en classe des élèves dans les différentes écoles primaires de leurs territoires, la semaine passée. Ils ont assuré une présence dans une dizaine d’écoles primaires de leurs MRC respectives.

Leur présence a rassuré les parents, les enfants et le personnel des écoles visitées. Leur implication poursuivait plusieurs objectifs tels que la visibilité, la prévention, la sensibilisation et le rapprochement avec la communauté. 

Dans le centre de service MRC Maskinongé, les cadettes se sont rendues à l’école de la Source dans la MRC Des Chenaux puisqu’il y avait une problématique de circulation routière. Elles étaient placés à des endroits stratégiques avec des affiches de prévention. Cela a conscientisé les automobilistes à réduire leur vitesse et à être plus alertes à la circulation piétonnière.

Du côté du centre de service MRC Joliette, les enfants étaient bien contents de profiter de la présence des cadets pour discuter avec eux et bouger. Ceux-ci ont participé à une séance de danse, fait des courses contre les enfants dans des couloirs préétablis qui respectaient la distance de deux mètres et joué au soccer.

Les cadets Olivia Leblanc, Frédérique Poitras, Carol-Ann Rhéaume-Drouin et Charles-Alain Dubuc sont donc déjà bien actifs dans leurs rôles.

Les écoles suivantes ont été visitées:

- MRC Nicolet-Yamaska : trois écoles visitées (Pierreville, Nicolet, St- François-du-Lac).

- MRC de Bécancour : une école visitée (St-Grégoire),

- MRC des Chenaux : une école visitée (St-Maurice).

- MRC de d’Autray : six écoles visitées (Ste-Élizabeth, St-Norbert, St-Gabriel, St-Barthélémy, Mandeville, Berthierville).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.