Publicité

7 mai 2020 - 11:03 | Mis à jour : 11:13

Réappropriation du territoire Lanaudois

Dans une vidéo loufoque, Tourisme Lanaudière lance une stratégie de valorisation intrarégionale

Par Salle des nouvelles

Les Lanaudois en confinement redoublent d’inventivité dans une vidéo lancée hier par Tourisme Lanaudière. Pour exprimer à quel point ils sont impatients de bouger, ils se sont mis en vedette chez eux, en isolement, pour dévoiler ce qu’ils ont le plus hâte de faire dans la région.

Diffusé sur les médias sociaux, le clip utilise l’humour, la nostalgie, la résilience et, bien sûr, les beautés de Lanaudière. Elle marque la première étape d’une stratégie de valorisation intrarégionale qui sera déployée au cours des semaines à venir.

De façon peu originale, la vidéo met en lumière les activités et endroits que les Lanaudois ont hâte de retrouver sur leur propre territoire. Même Réal Massé, le célèbre pourvoyeur, y va de ses talents de communicateur.

Se réapproprier le territoire

« Même en confinement, on a le droit de rêver! La nostalgie et l’humour nous permettent de remettre à l’avant-scène les beautés grandioses de Lanaudière de façon unique. La région possède des attraits qui n’ont rien à envier aux autres régions. Des villages, villes, grands espaces et territoires de proximité exceptionnelle seront bientôt accessibles aux Lanaudois et nous souhaitons leur rappeler! » explique Denis Brochu, directeur général de Tourisme Lanaudière.  

La stratégie de valorisation s’appuiera donc sur les différents pôles de la région. Elle invitera graduellement les Lanaudois à se réapproprier leur propre territoire et à redécouvrir les richesses touristiques qui les entourent. La campagne de valorisation visera également à stimuler la consommation locale et régionale. Plusieurs actions seront déployées et annoncées au cours des prochaines semaines.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.