Publicité

18 avril 2020 - 10:07

COVID-19

Soutien aux résidences privées pour ainés : le CISSS de Lanaudière se calque sur les mesures

Par Salle des nouvelles

La Direction du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière souhaite informer la population des nouvelles mesures en place dans les résidences privées pour aînés (RPA) et les ressources intermédiaires de la région afin d’assurer la sécurité et le bien-être des personnes aînées.

En ce qui concerne les milieux publics et privés touchés, et en suivi de l’état de situation que le CISSS de Lanaudière a diffusé le 8 avril dernier, voici les milieux qui sont affectés :

Publics :

Centre d’hébergement de L’Assomption, centre d’hébergement de Saint-Jacques, unité de santé mentale au Centre hospitalier de Lanaudière.

Privés, ressources intermédiaires ou institutions :

Centre correctionnel pour femmes de Joliette, centre d’hébergement Émile McDuff, centre d’hébergement des Moulins, centre d’hébergement Heather, Résidence Eva, Résidences Marie-Clothilde, Habitations Bordeleau, REPAIR-Champêtre.

La Direction du CISSS tient à préciser qu'aucun nouveau cas positif n'a été déclaré parmi les résidents de la Résidence Eva, depuis le 6 avril dernier.

La situation est sous contrôle et la Direction du CISSS maintient les mesures en place, jusqu’à nouvel ordre. Pour tous ces milieux, la Direction du CISSS, le secteur de la prévention des infections de même que la Direction de santé publique sont impliqués afin de s’assurer que les mesures de protection soient mises en place. La situation est suivie de près auprès de ces partenaires dans le but de diminuer les risques de transmission du virus.

Suivis accentués

D’autre part, depuis le début de la pandémie, dans le souci d’accompagner les résidences privées, la Direction du CISSS est en lien avec leurs responsables. L’équipe du CISSS de Lanaudière communique de façon régulière avec eux afin de leur transmettre les consignes et les mesures à mettre en place. Plusieurs visites ont d’ailleurs été réalisées dans ces milieux.

Depuis le samedi 11 avril, en conformité avec les orientations du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), nous avons mandaté des professionnels du CISSS de Lanaudière qui effectuent des visites dans les résidences privées afin de s’assurer de la conformité de ce qui doit être mis en place dans le contexte de la pandémie.

La Direction du CISSS déploie tous les efforts pour assurer la sécurité des résidents qui y sont hébergés. Des suivis sont réalisés quotidiennement. Du personnel supplémentaire du CISSS de Lanaudière est également ajouté au personnel de certains milieux qui sont affectés par des éclosions et qui sont en manque d’effectifs. Cette contribution permet de diminuer les impacts associés à la pénurie de main-d’œuvre auprès des résidents.

Soutien des aînés et responsables des RPA

De plus, la Direction du CISSS explique être consciente que l’interdiction des visites et le déploiement des mesures de confinement édictées depuis le début de la pandémie peuvent entraîner des conséquences aux plans physique, cognitif et psychologique pour les personnes aînées. La direction assure que des professionnels de la santé du CISSS de Lanaudière (infirmières, physiothérapeutes, médecins) veillent au maintien de la santé et du bien-être des aînés en s’assurant qu’ils reçoivent les services que nécessite leur condition.

Ces intervenants ont aussi le mandat de soutenir les responsables des RPA dans l’application des consignes de prévention déterminées par le MSSS et la Direction de santé publique.

Voici les autres mesures mises en place dans le but de limiter la transmission du virus :

• Les équipements de protection individuelle sont fournis au personnel œuvrant auprès des personnes aînées. Le CISSS de Lanaudière a établi un mode d’allocation de ces équipements avec l’ensemble des résidences privées pour aînés et les ressources intermédiaires de la région;

• Une stabilité des équipes dans les milieux de travail est assurée afin d’éviter des déplacements du personnel entre différents milieux.

Le déploiement de ces mesures s’inscrit dans un esprit de collaboration et vise à soutenir les propriétaires de la centaine de résidences privées pour aînés et de ressources intermédiaires de Lanaudière. En cette période de pandémie, il est primordial de fournir tous les efforts et d’unir nos expertises afin d’être auprès de la population aînée.

En cas de test positif...

Il est important de mentionner que lorsqu’une personne reçoit un test positif de la COVID-19, elle est appelée, ainsi qu’un membre de sa famille, afin de les informer et de leur transmettre les consignes à respecter. Un suivi est également fait avec le responsable de la résidence pour convenir des mesures à mettre en place.

De plus, les responsables de la résidence communiquent avec les autres résidents pour les informer de la présence de la COVID-19 et pour répondre à leurs questions.

Nouvelles mesures annoncées le 14 avril 

Dans le but de soutenir les équipes en place et d’offrir les meilleurs soins et services possibles aux résidents, les proches aidants connus du réseau pourront, selon des critères bien établis, venir au centre d'hébergement où leur proche est hébergé.

À compter de la semaine prochaine, la Direction du CISSS communiquera avec les personnes identifiées comme proches aidants dans le milieu afin d’assurer le suivi auprès de celles-ci. Elles seront informées des prochaines étapes (test de dépistage, contribution et intégration), et ce, selon les mesures de prévention rigoureuses. La collaboration de tous est demandée pour le respect de ces nouvelles consignes.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.