Publicité
12 mars 2020 - 18:11 | Mis à jour : 18:55

COVID-19

La Chambre de Commerce du Grand Joliette suspend ses activités jusqu’à nouvel ordre

Par Salle des nouvelles

Alors que le Gouvernement annonçait des mesures drastiques concernant les rassemblements publics en lien avec la pandémie du COVID-19, la Chambre de Commerce du Grand Joliette suspend l’ensemble de ses activités jusqu’à nouvel ordre, incluant le Salon Rendez-vous Commerce qui devait avoir lieu du 19 au 22 mars prochain aux Galeries Joliette.

"Il est de notre responsabilité de prendre une telle décision afin de répondre aux exigences du gouvernement, pour contribuer au ralentissement de la propagation du Coronavirus et, bien entendu, pour la santé de l’ensemble des résidents de la région", mentionne Mme Jade Poitras Bessette, directrice générale de la Chambre de Commerce du Grand Joliette.

Suite aux annonces du Premier Ministre François Legault, le conseil d’administration s’est réuni en urgence aux bureaux de la Chambre de Commerce du Grand Joliette, ce jeudi après-midi afin de prendre des décisions quant aux prochaines activités de la CCGJ.

Le Salon Rendez-vous Commerce reporté

Le Salon Rendez-vous commerce est reporté à une date ultérieure. La Chambre de Commerce du Grand Joliette en fera l’annonce en temps opportun des nouvelles dates de l’événement selon l’avancement de la situation et informera ses membres de toutes décisions concernant ses activités par voie de communiqué et de courriel durant les prochaines semaines.

La Fédération des chambres de commerce du Québec a d’ailleurs émis un communiqué et produit un feuillet d’information à l’attention des entrepreneurs. Tous les entrepreneurs sont invités à en prendre connaissance et à mettre en place une stratégie et des mesures préventives afin de faire face à la pandémie mondiale. Il est possible de le télécharger ici.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.