Publicité
4 mars 2020 - 07:00

Dans le cadre du Programme d'assistance financière aux célébrations locales

Fête nationale 2020: le programme d'assistance financière est lancé

Par Salle des nouvelles

Les organismes admissibles de Lanaudière qui souhaitent organiser des festivités officielles dans le cadre de l’édition 2020 de la Fête nationale du Québec peuvent soumettre un projet par le biais du Programme d’assistance financière aux célébrations locales (PAF).

Nouvellement soutenu par le ministère de la Culture et des Communications et administré par le MNQ, le Programme d’assistance financière vise à promouvoir l’organisation de célébrations qui suscitent la participation et la fierté de toutes les Québécoises et tous les Québécois à la Fête
nationale du Québec.

« Ce programme d’assistance financière permet de soutenir de nombreux projets de fêtes locales afin que la Fête nationale soit accessible à tous, aux quatre coins du Québec, ajoute Roger Gaudet, le président de la SNQ Lanaudière. Rendez-vous de fierté incontournable, la Fête nationale permet à de nombreuses activités variées de voir le jour afin de faire de la Fête, un rassemblement unique à l’image des communautés, des familles et des festivaliers qui s’y déplacent en très grand nombre. »

Les organismes ou municipalités qui désirent se prévaloir de ce programme ont jusqu’au 3 avril 2020 pour présenter une demande. En 2018, le PAF a fêté son 40e anniversaire en passant au formulaire entièrement électronique. Ce sera à nouveau le cas pour une troisième année consécutive. Les organismes ou municipalités intéressés à déposer un projet peuvent s’informer auprès de leur mandataire régional Mathieu Lépine, [email protected] ou encore se rendre sur le site internet dédié à la Fête nationale pour accéder au formulaire électronique.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.