Publicité

23 janvier 2020 - 12:00

À l'occasion du 28e Forum étudiant

Des étudiants du Cégep de Lanaudière dans la peau d'élus à l'Assemblée nationale

Par Salle des nouvelles

Pour une 28e année consécutive, des étudiants et étudiantes en Sciences humaines du Cégep régional de Lanaudière à Joliette ont participé au Forum étudiant qui s’est tenu à Québec du 13 au 17 janvier dernier. Le Forum étudiant est une simulation des travaux parlementaires à l’Assemblée nationale et permet aux jeunes de débattre d’enjeux qui leur tiennent à cœur en se mettant dans la peau d’élus, de président de l’Assemblée nationale, d’attachés de presse et de journalistes.

Cette année, le Cégep à Joliette a fait partie de la deuxième opposition d’idéologie écologiste. Le gouvernement quant à lui était social-démocrate et l’opposition, officielle libérale. Les trois projets de loi sur lesquels les partis ont travaillé traitaient de la reconnaissance des diplômes et des compétences professionnelles au Québec, de l’autosuffisance alimentaire du Québec et de l’enrichissement de la culture politique des Québécois. À noter que chaque cégep doit présenter un projet de loi pour être admis à cette simulation et chacun de ceux-ci doit voter pour les trois à discuter durant le Forum étudiant.

Voici les noms des "élus": Laurianne Heynemand, élue porte-parole en matière de culture, de communications et de condition féminine; Maya Lebel élue porte-parole en matière de justice et de protection du consommateur; Éléonore Douville, élue porte-parole en matière d’environnement et de lutte contre les changements climatiques; Marc Bergeron, élu porte-parole en matière de travail, d’emploi et de solidarité sociale; Louis-Charles Loyer qui a siégé en commission parlementaire; Lou Tsasa-René, élu whip, Louis-Simon Barrette élu-chef et Anthony Trépanier qui a occupé un poste de chroniqueur-journaliste.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.