Publicité
16 janvier 2020 - 06:00

Grâce à sa vente de paniers de légumes

Le Groupe Connexion remet 21 930 $ à la Fondation pour la Santé

C’est sous le thème Ensemble, cultivons la santé! que le Groupe Connexion a lancé à l’automne dernier une troisième campagne de financement au profit de la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière. Cette campagne, qui misait sur la vente de paniers de légumes, a permis à l’entreprise de remettre la généreuse somme de 21 930 $.  Cette  troisième édition s’inscrit dans le plan quinquennal de récolter 100 000 $ pour l’amélioration des soins de santé et services sociaux dans la région.

L’activité de financement a pris la forme d’une vente de paniers de légumes issus de producteurs maraîchers locaux, soit majoritairement de l’entreprise de production agricole Vegkiss, faisant partie du Groupe Connexion. Comme lors de la dernière édition, des salades Urban Picnik ont été offertes avec les commandes de 10 paniers et plus.

Des sous reversés à plusieurs projets de santé et de bien-être régionaux

Tous les profits amassé par la campagne seront versés à divers projets visant le mieux-être et l’amélioration des soins de santé et des services sociaux offerts à la population par le biais des installations de santé du nord de Lanaudière.

Les deux organisations sont fières de ce partenariat qui allie brillamment la volonté de l’entreprise de prendre soin de la santé des gens à la mission de la fondation qui est basée sur l’amélioration du bien-être des gens et de leur qualité de vie à travers les soins et services de santé.

Cette activité de financement se veut la façon pour le Groupe Connexion de contribuer à la campagne majeure Donnez avec cœur. La fondation désire remercier le Groupe Connexion pour son engagement social envers la région.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.