Publicité
16 décembre 2019 - 12:00

Au Cégep régional de Lanaudière

Un Salon de l’emploi réussi pour les finissants de l’AEC en Assurance de dommages

Par Salle des nouvelles

Récemment, 15 finissants du programme d’attestation d’études collégiales (AEC) en "Assurance de dommages" de la formation continue du Cégep régional de Lanaudière ont eu l’occasion de présenter leur candidature et de démontrer leurs compétences à plusieurs employeurs du domaine dans le cadre d’un Salon de l’emploi.

S’inscrivant dans le cadre du cours « Prise en charge de sa carrière », l’organisation de cette activité a été menée de main de maître par Mélissa Gabrielle Paradis, Steven Haché et Alexandre Hogan, des étudiants engagés et fiers de pouvoir clôturer neuf mois de formation par un événement aussi significatif.

Ils ont opté pour la forme du speed jobbing, une formule d’entrevues rapides qui a permis aux finissants de rencontrer les employeurs qui s’étaient déplacés.

Bien au fait que l’AEC offre une solide formation aux étudiants et les prépare aux examens de l’Autorité des marchés financiers du Québec, les employeurs, dont plusieurs avaient des postes à offrir, se sont montrés intéressés de connaître les forces, aptitudes et qualités de nos futurs diplômés en assurance de dommages.

Une nouvelle cohorte à l’hiver 2020

L’AEC en Assurance de dommages, d’une durée de 870 heures (37 semaines), sera à nouveau offerte du 3 février au 6 novembre 2020.

À Repentigny, la rencontre d’information aura lieu le jeudi 23 janvier 2020, à 9h au 777, rue Notre-Dame à Repentigny. Davantage de renseignements sont disponibles en ligne, de même que l'inscription à la rencontre d’information.

Les futurs diplômés sont toujours prêts à relever le défi d’une industrie où les carrières sont en forte demande, ce qui représente un taux de placement de 100 % pour nos étudiants.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.