Publicité
16 décembre 2019 - 06:00

Pression sur le MSSS

Les répartiteurs d'urgence en grève obtiennent les signatures du ministère

Par Salle des nouvelles

Les répartiteurs médicaux d’urgence (RMU) des Laurentides, de Lanaudière et de la Montérégie se sont dotés d’un mandat de grève fort le 11 décembre dernier. Ce mandat voté à l’unanimité était un moyen de faire pression sur le Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) afin qu’il respecte sa promesse et cesse de retarder la signature des conventions collectives des répartiteurs d’urgence. C'est chose faite: vendredi 13 décembre, la Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ) a annoncé avoir obtenu les signatures qui auront lieu cette semaine.

Par la grève, la Fédération a souhaité rappeler au MSSS et à la ministre McCann que les RMU d’Alerte-Santé (Montérégie) et du Centre de communications santé Laurentides-Lanaudière (CCSLL) ont passé plus de quatre ans sans contrat de travail avant de finalement accepter les propositions du gouvernement, "ce même gouvernement qui tarde aujourd’hui à signer depuis plusieurs mois".

« En otage »

En date du 1er décembre 2019, le MSSS a confirmé à la Fédération que tout était en ordre suite à leur révision des textes. Mais la Fédération pointe que les RMU doivent continuer d’attendre la signature du Ministère. « La convention collective discutée en aout 2019 est d’autant plus importante qu’elle assure, après 4 ans sans convention collective, une réelle amélioration des conditions de travail des RMU, ainsi que le paiement d’un salaire rétroactif qui remonte à 2015. En retardant sa signature du contrat de travail, le MSSS tient les répartiteurs médicaux d’urgence de 4 régions administratives financièrement en otage ! »

La Fédération a demandé au MSSS et à la ministre McCann d’exiger que ses représentants, Pierre-Albert Coubat, André Lizotte et Vincent Gabriel Langlois, ainsi qu'Anne Martineau et Valérie Fournier, autorisent la signature des conventions collectives en transférant les budgets nécessaires aux CISSS de la Montérégie, de Laurentides-Lanaudière et de l’Outaouais. Le délai d’attente de cette signature était devenu, selon la Fédération, déraisonnable et l’attente est devenue exaspérante.

L'organisation syndicale a donc obtenu ce qu'elle souhaitait. Vendredi, la FPHQ annonçait que les signatures des conventions collectives auront lieu le mercredi 18 décembre 18h pour FRMUGAS et le jeudi 19 décembre 17h FRMULL. La date et l'heure n'ont pas encore été transmises pour le FRMUO.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.