Publicité
12 décembre 2019 - 09:00

AVec la collaboration de la Maison Pain d’Épices et des Chevaliers de Colomb

Une alliance intergénérationnelle se met en 24 pour distribuer un calendrier de l'Avent

Par Salle des nouvelles

Pour la troisième année consécutive, Éva et Noé Padula-Grondines réalisent à l’approche des fêtes un calendrier de l’Avent inversé pour offrir 24 toutous à d’autres enfants lanaudois.

Chaque année, ils préparent 24 petites cartes de vœux attachées avec un joli ruban aux toutous et se rendent au Marché de Noël de Joliette pour aller les offrir à Louise Mathieu-Mills et Alan Mills de la Maison Pain d’Épices. Les Chevaliers de Colomb se chargent de la distribution. Ce petit geste et une alliance intergénérationnelle qui fait des heureux et rend encore plus significatif l’esprit de Noël!

L'importance du partage lors des Fêtes

Éva et Noé Padula Grondines sont résidents de Saint-Cuthbert. Ils connaissent très bien la mission et les valeurs de la Maison Pain d’Épices située à Saint-Jean-de-Matha et participent fréquemment à leurs activités. Cette idée leur est venue il y a trois ans lorsque leur mère leur a parlé de l’importance du partage à l’approche des fêtes.

Pour Éva et Noé, le partage des denrées non périssables n’était pas suffisant. Ils ont décidé de partager en plus des toutous; pas les toutous qu’ils n’aimaient plus mais ceux qui feraient plaisir à recevoir. Depuis, année après année, ils vont offrir des toutous à la Maisonnette du Pain d’Épices située Place Bourget dans le cadre du Marché de Noël à Joliette.

La Fondation de la Maison du Pain d’Épices est la cause soutenue par le Marché de Noël de Joliette depuis ses débuts. C'est l'occasion de les visiter lors du Marché de Noël de Joliette et se  procurer de délicieux biscuits qui seront un bonheur gourmand pour les petits et grands et un soutien solidaire pour l’alphabétisation des enfants d’ici.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.