Publicité
12 novembre 2019 - 06:00

Entente triennale de 15 000 $ annuels

Réussite éducative: une aide de la part des caisses Desjardins

Par Salle des nouvelles

Le Comité régional pour la valorisation de l'éducation (CREVALE) a annoncé qu’une entente officielle de partenariat financier avec les caisses Desjardins de Lanaudière a été conclue. En effet, dans le cadre de cette entente entrée en vigueur en janvier dernier avec leur participation renouvelée aux Journées de la persévérance scolaire, les caisses remettront un montant annuel de 15 000 $, et ce, jusqu’en 2021.

Cet argent servira à soutenir la mission du CREVALE, qui vise à mobiliser la communauté autour de la réussite éducative, ainsi que ses projets, notamment les Journées de la persévérance scolaire.

L'éducation comme priorité régionale

Ce soutien financier témoigne également de la confiance accordée au CREVALE et à sa mission afin que plus de jeunes et d’adultes en formation poursuivent leur rêve d’avenir. « Le conseil d’administration constate qu’un acteur économique important de la région unit sa voix au CREVALE et à ses partenaires afin de maintenir la valorisation de l’éducation au sein des priorités régionales », a souligné monsieur Richard Desjardins, président du CREVALE.

Alain Raîche, directeur général de la Caisse Desjardins Pierre-Le Gardeur, représentant des caisses Desjardins de la région Lanaudière a, pour sa part déclaré: « Les caisses Desjardins de la région Lanaudière sont fières d’annoncer le renouvellement de leur partenariat avec le CREVALE.  Un montant de 30 000 $ sera investi, réparti au cours de l’année 2019-2020 et de l’année 2020-2021. Le tout afin de poursuivre nos actions en matière de persévérance scolaire et de réussite éducative dans la région de Lanaudière ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.