Publicité
31 octobre 2019 - 09:00

2e édition, Centre de prévention du suicide de Lanaudière

Le "Passeport pour la vie", un outil pour les proches des personnes suicidaires

Par Salle des nouvelles

Hier matin, à l’occasion de son colloque annuel, le Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL) lançait la deuxième édition du Passeport pour la vie. Porte-parole du CPSL, l’humoriste Ghyslain Dufresne a animé l’événement. Au centre de cette édition: le petit livret revampé, assorti d’une toute nouvelle page Internet.

Quelque 170 intervenants, conférenciers et partenaires étaient rassemblés au Club de Golf Montcalm, à Saint-Liguori. Tout comme sa précédente version, le Passeport pour la vie permet d'outiller les personnes inquiètes pour un proche en détresse ou suicidaire en répondant, notamment, à certaines questions qu’elles pourraient se poser.

Des conseils visant à adopter des comportements directs pour les proches

Une étude réalisée entre 2016 et 2018 a permis au CPSL de conclure que la lecture du Passeport pour la vie permet, entre autres choses, aux gens de modifier certaines attitudes et d’adopter des comportements directs pour prévenir le suicide d’un proche. Parallèlement à cette étude, soucieux d’offrir le soutien le plus complet et adéquat possible, l’organisme a développé des compléments d’information qui ont été intégrés exclusivement à la nouvelle plateforme Web.

La version papier, imprimée en 1000 exemplaires, est réservée aux personnes qui ont un proche actuellement suicidaire, mais qui n’ont pas accès à l’Internet. Les Lanaudois peuvent se procurer un exemplaire en adressant une demande au CPSL par téléphone, au 1 866 "appelle".

« Les intervenants qui sont amenés à rencontrer des personnes inquiètes pour un proche dans leur pratique peuvent aussi se procurer quelques copies à leur distribuer », a affirmé Joyce Lawless, directrice de l’organisme, avant d’ajouter « elles seront ainsi mieux outillées pour établir leur plan d’action et auront en main le numéro de la ligne d’intervention provinciale en prévention du suicide, le 1 866 APPELLE, pour obtenir du soutien en tout temps ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.