Publicité
24 septembre 2019 - 06:00

Pour le bien-être des personnes en fin de vie au Centre hospitalier de Lanaudière

Un nouvel espace extérieur complètement réaménagé grâce à la Fondation pour la Santé

Par Salle des nouvelles

La Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière et le Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière (CISSS de Lanaudière) ont souligné, le mardi 17 septembre dernier, le réaménagement de l’espace extérieur de l’unité des soins palliatifs du Centre hospitalier De Lanaudière (CHDL).

Les personnes nécessitant des soins palliatifs en fin de vie peuvent dorénavant profiter d’un joli endroit extérieur, complètement réaménagé, favorisant la quiétude et la tranquillité dans un contexte extérieurC’est en compagnie de membres de l’équipe de l’unité des soins palliatifs, du personnel des services techniques, de membres de la direction du CISSS de Lanaudière, de même que de représentants de la fondation, qu’il a été possible de souligner ce réaménagement afin de remercier les partenaires qui ont généreusement contribué au projet, soit Trévi Joliette et Couvre-Planchers Joliette.

Le balcon est dorénavant doté d’un mobilier au goût du jour qui comprend une grande table spacieuse pour huit personnes, afin d’y  avoir un bon repas entre amis ou en famille, d’une balançoire et de deux sections de type salon extérieur, qui permettent les échanges et le partage de bons moments.

« La réalisation de cet espace rejoint tout à fait la philosophie d’intervention globale de l’équipe clinique et médicale qui ne se limite pas aux symptômes et à leur traitement, mais également aux autres dimensions de la vie des gens nécessitant des soins de fin de vie. Cette approche intégrée fait partie de la vision de l’équipe. », a souligné monsieur Daniel Castonguay, président-directeur général du CISSS de Lanaudière.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.