Publicité
17 septembre 2019 - 06:00

Biscuits sourire

Sucrez-vous le bec pour une bonne cause cette semaine

Par Salle des nouvelles

Qu’y a-t-il de mieux qu’un bon biscuit? Un bon biscuit qui fait aussi du bien! La campagne du Biscuit Sourire de Tim Hortons est de retour pour appuyer des organismes caritatifs dans les communautés partout au pays, notamment la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière – l’un des 550 organismes caritatifs, hôpitaux et programmes communautaires appuyés par cette campagne annuelle.

Jusqu'au 22 septembre, les propriétaires de restaurant versent en don la totalité du dollar provenant de la vente de chaque Biscuit Sourire aux brisures de chocolat fraîchement cuit afin d’appuyer des organismes caritatifs dans leur communauté. La fondation invite donc la population à se régaler avec les Biscuits Sourire en vente aux restaurants de Notre-Dame-des-Prairies (route 131), Saint-Jean-de-Matha et Saint-Félix-de-Valois.

 « C’est toujours touchant, année après année, de voir des grandes entreprises telles que Tim Hortons s’engager dans leur localité pour la santé de leur communauté. Nous sommes choyés de pouvoir compter sur la fidélité de cette entreprise, contribuant ainsi à la santé des gens de la région!", précise Caroline Martel, directrice générale, Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière. 

« Nous sommes très heureux de participer à la campagne du Biscuit Sourire à nouveau cette année. C’est tellement agréable de s’associer à la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière un organisme de la localité dont les efforts ont un impact si important pour la santé de la communauté du nord de Lanaudière. Nos membres d’équipe préparent chaque Biscuit Sourire avec soin et sont fiers de les servir aux invités qui visitent nos restaurants durant la semaine afin d’appuyer cette cause si importante », ajoute pour sa part, François Robillard, propriétaire des restaurants Tim Hortons de Notre-Dame-des-Prairies, Saint-Jean-de-Matha et Saint-Félix-de-Valois. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.