Publicité
14 septembre 2019 - 14:00

7e édition

Le concours Osez vert récompense ses gagnants

Par Salle des nouvelles

L’été tirant à sa fin, la 7e édition du concours Osez vert vient de faire de tout nouveaux gagnants, lesquels se sont vus récompensés pour leurs efforts en matière d’embellissement de leur environnement pour la belle saison.

Rappelons que ce concours gratuit s’adresse aux locataires ainsi qu’à tous les propriétaires résidentiels, commerciaux et industriels établis sur le territoire de Joliette. Les gagnants ont été déterminés selon différentes catégories et ont tous reçu une plaque souvenir, un montant en argent, ainsi qu’un plant d’asclépiades. En tant que ville amie des monarques, nous nous devions d’offrir cette plante adorée des papillons. 

Catégorie Résidentielle – Propriétaire

  • Madame Muriel Desroches - 1521, rue Bacon (3e place)
  • Madame Liliane Otis - 2070, rue Robert-Quenneville (2e place)
  • Madame Jacqueline Lévesque - 541, rue Ladouceur (1re place)

Catégorie Résidentielle – Locataire

  • Monsieur Gilbert Desbiens - 626, rue Champagne (1re place)

Catégorie Balcon – Locataire

  • Monsieur Émile Dion - 128, rue Saint-Charles-Borromée Sud, appartement 1 (2e place)
  • Monsieur Normand Paré - 1280, rue Valmore-Lapierre, apparemment 1 (1re place)

Catégorie Commerciale – Locataire

  • Madame Valé-Ri Liard - Restaurant Le Bercail - 400, boulevard Manseau (1re place)

Les décisions ont été orientées par différents critères de sélection, dont la propreté des lieux, les plantations ligneuses, les plantations herbacées, la pelouse et couvre-sol, les matériaux inertes, les constructions et l’appréciation générale.

Porté par la Ville de Joliette, le concours Osez vert vise à souligner le travail et les efforts des citoyens ou des entreprises qui ont, tout comme la Ville, la volonté d’embellir nos paysages joliettains. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.