Publicité
12 août 2019 - 11:30 | Mis à jour : 11:59

Hydro-Québec ne communique jamais par messages textes

Des faux messages textes au nom d'Hydro-Québec circulent

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Hydro-Québec met en garde la population québécoise contre des messages textes associés à son nom qui sont envoyés à plusieurs clients.

La société d’État indique de ne pas cliquer sur les hyperliens qu’ils contiennent. Ces derniers mènent à un faux site Web qui emprunte les couleurs d’Hydro-Québec ou vers un site de virement Interac.

« Veuillez noter que la remise accélérée de 500 M$ prévue dans le projet de loi 34 du gouvernement ne se fera pas par virement Interac. Un crédit sera plutôt appliqué à la facture des clients au début de l’année 2020 », rappelle Hydro-Québec.

Quoi faire si vous recevez un message frauduleux

Hydro-Québec signale qu’il ne communique jamais avec les clients à l’aide de messages textes.

« Si on vous demande un numéro de carte de crédit ou des informations confidentielles, ne fournissez aucun des renseignements demandés. »

Si vous avez déjà cliqué sur l’hyperlien et fourni vos renseignements confidentiels, vous devez communiquer avec votre institution financière pour faire fermer votre compte. Vous devez également signaler la fraude au service de police.

Pour savoir comment reconnaître un message frauduleux, consultez le site Internet www.hydroquebec.com/prevention-fraudes.html.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.