Publicité
13 juillet 2019 - 09:00

Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière

Cuisson sur le BBQ : conseils pour prévenir les intoxications alimentaires

Par Salle des nouvelles

Avec l’arrivée du beau temps, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière rappelle à la population l’importance de bien faire cuire les viandes et les volailles sur le BBQ. 

La cuisson adéquate des viandes et des volailles préviendra des problèmes de santé comme les gastroentérites graves associées à l’infection à E. coli communément appelée la maladie du hamburger. La salmonellose et l’infection à Campylobacter peuvent aussi être prévenues de cette façon. Elles sont des gastroentérites bactériennes qui occasionnent des symptômes plus graves qu’une simple infection virale. Elles peuvent donner de la fièvre, des crampes abdominales, du sang dans les selles et de la diarrhée importante. Il est utile de connaître les mesures de prévention à mettre en application pour éviter cette contamination. 

Mesures de prévention à suivre 

• S’assurer de la conservation adéquate des aliments. La viande hachée se conserve un à deux jours au réfrigérateur et trois à quatre mois au congélateur. On ne doit jamais laisser de la viande à la température de la pièce. Il faut plutôt décongeler les aliments au réfrigérateur, au four à micro-ondes ou au four conventionnel, immédiatement avant la cuisson. 

• Se laver les mains avec de l’eau et du savon avant la manipulation de la nourriture. Répéter le lavage des mains lors de la manipulation des viandes crues ou après avoir touché à des objets ayant été en contact avec ces aliments (ex. : l’assiette et les ustensiles). 

• S’assurer que la cuisson soit adéquate. Les viandes hachées et attendries doivent toujours être bien cuites. Le jus écoulé doit être clair et non rosé. L’utilisation d’un thermomètre est conseillée. Pour plus d’information sur les températures internes de cuisson recommandées des viandes et des volailles, voir les sites Web du MAPAQ ci-dessous. 

• Éviter la contamination croisée. La contamination croisée se produit lorsque des aliments cuits ou prêts à manger entrent en contact avec des mains, un ustensile, une assiette ou une surface de travail ayant touché des aliments crus. Il est donc recommandé d’utiliser de la vaisselle et des ustensiles propres une fois la cuisson terminée et de désinfecter adéquatement les surfaces ayant servi à la préparation des viandes ou de la volaille crues. 

• Ne jamais consommer des viandes crues. 

• Faire mariner les aliments au réfrigérateur. Ne pas réutiliser une marinade ayant servi pour la viande ou la volaille crues à moins de la faire bouillir. 

• Aliments non consommés : laisser refroidir les aliments dans de petits contenants pour qu'ils puissent refroidir rapidement. Les placer à demi couverts sans tarder dans le réfrigérateur. Lorsque les aliments sont bien refroidis, couvrir hermétiquement les contenants. Ne pas conserver des aliments à des températures dangereuses, soit de 4°C à 60°C (les bactéries se développent rapidement). En cas de doute, les jeter. 

Pour plus de renseignements, consulter les sites Web suivants : 

https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Consommation/guideconsommateur/preparation/Cuis son/Pages/cuissondesviandeshachEes.aspx 

https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Consommation/guideconsommateur/preparation/Cuis son/Pages/cuisson.aspx 

https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Consommation/guideconsommateur/preparation/Page s/refroidissement-rechauffage.aspx 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.