Publicité
28 mai 2019 - 11:39 | Mis à jour : 13:48

La Ville de Joliette, en collaboration avec Blanko, se démarque à l’échelle nationale grâce à son projet « Pando »

La Ville de Joliette en lice pour le concours des OCTAS 2019

Par Salle des nouvelles

La Ville de Joliette est en nomination aux Concours des OCTAS 2019 dans la catégorie Ville et organisme parapublic pour son projet « Pando », un système de gestion des communications unifiées élaboré de concert avec l’agence de créativité numérique locale Blanko. 

 

À l’occasion de cet événement prestigieux, organisé par le Réseau ACTION TI, seront couronnés les projets qui mettent à profit les technologies de l’information (TI) et le numérique de façon exceptionnellement créative et novatrice.

 

La Ville de Joliette a conçu un système convivial, permettant la gestion centralisée de tous les canaux de communication (messages textes, panneaux numériques, sites Web, centres de connaissances, etc.) afin de simplifier le quotidien des citoyens et des administrateurs.

 

La candidature de la Ville s’est ainsi démarquée en raison de son projet structurant et porteur pour le domaine municipal, comprenant plusieurs défis humains et liés au changement.

 

Un total de 40 projets, répartis dans 12 catégories sont en lice pour un prix OCTAS.

 

Les grands gagnants seront annoncés le 5 juin prochain, lors de la Grande soirée des OCTAS qui aura lieu à Montréal. À ces 12 prix s’ajoute l’OCTAS Jeunesse en TI, qui sera également décerné lors de cette soirée. La liste complète des finalistes est disponible ici

 

Le public est également invité à se prononcer en votant pour le projet qu’il juge le plus digne d’intérêt, par le biais du site Internet du Réseau ACTION TI. Le vote se poursuit jusqu’au 31 mai prochain et le « Prix Coup de cœur » sera remis au projet qui aura récolté le plus de votes.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.