Publicité
10 mars 2019 - 20:24 | Mis à jour : 2 avril 2019 - 08:55

Texte commandité

Comment traiter la mousse dans le gazon?

 

 

Vous faites peut-être partie de ces jardiniers qui ont vu leur pelouse, lentement mais sûrement, se faire envahir par la mousse. Depuis son apparition, votre gazon n’est plus ce qu’il était. Les endroits parsemés de mousse font en sorte que la pelouse n’y pousse presque plus, ou pas du tout. Avant de pouvoir poser une action, vous devez, en premier lieu, comprendre les raisons de la présence de cette mousse indésirable. Il peut être difficile d’identifier la ou les causes de cette dernière sans faire appel à l’avis d’un expert. Sachez qu’une entreprise comme cVert peut poser un diagnostic rapide et vous offrir des traitements qui vous éviteront de vivre une situation de ce genre, à nouveau.

Humidité – Le sol est naturellement trop humide ou encore vous arrosez trop. Le gazon ne tolère pas un sol constamment détrempé, mais la mousse est une adepte de cet environnement. D’ailleurs, il s’agit de l’une des raisons pour lesquelles on rencontre souvent de la mousse au pied d’une pente ou près d’une source d’eau.

Parfois, afin de venir à bout du problème, il vous suffira d’ajouter une couche de terre par-dessus les brins de gazon affaibli, d’une épaisseur de 10 à 15 centimètres. Vous pourrez ainsi surélever les racines du gazon de la source d’eau et ressemer du nouveau gazon. Sachez toutefois qu’il pourrait être nécessaire de faire des travaux de drainage afin d’éliminer le surplus d’eau.

Compactage – Le gazon ne peut pousser sur une surface dure; la mousse, oui. Pour vraiment régler le problème, il vous faudra améliorer la structure du sol. Ainsi, après avoir effectué une bonne aération, vous devrez faire un terreautage avec du compost pour rajouter de la matière organique au sol. De cette manière, vous aurez corrigé le problème à plus long terme. Dans les sols très glaiseux (et donc très compacts), mieux vaut replanter le gazon sur une couche de 15cm de terre à gazon de très bonne qualité.

Acidité – Le pH (niveau d'acidité et d'alcalinité) d'un gazon devrait normalement se situer entre 6,0 et 7,0. Évidemment, on ne peut deviner le pH d'un sol en le regardant : il faut faire une analyse de sol en bonne et due forme. Évidemment, vous pourriez vous procurer une trousse d’analyse en magasin, mais il est préférable de faire appel à cVert qui vous obtiendra une analyse beaucoup plus précise et juste. Si l'analyse indique que le sol est trop acide, il faudra effectuer une application de chaux selon le taux recommandé. (Souvent il faut faire deux traitements sur deux années.)

Richesse du sol – Afin d’améliorer la richesse de votre sol, il existe une solution bien simple. Une fois votre pelouse taillée, laissez les rognures de gazon sur la pelouse. Cette technique d’herbicyclage offrira de bons minéraux à votre terrain et redonnera du tonus à votre gazon.

Ombre – On peut parfois augmenter la pénétration de la lumière en supprimant quelques branches d'arbres surplombants, mais souvent il est tout simplement impossible d'avoir un gazon digne de ce nom dans un endroit ombragé.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.