Publicité
9 janvier 2019 - 08:00 | Mis à jour : 09:20

La Société Alzheimer de Lanaudière lance pour une deuxième année la campagne: « Oui. Je vis avec l’Alzheimer. Laissez-moi vous aider à comprendre. »

Par Salle des nouvelles

En janvier, au Québec et partout ailleurs au Canada, la population est appelée à souligner le Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer. À cette occasion, la Société Alzheimer de Lanaudière lance pour la deuxième année consécutive, la campagne de sensibilisation: « Oui. Je vis avec l’Alzheimer. Laissez-moi vous aider à comprendre. »

Tout au long de cette campagne, faites la connaissance de personnes uniques et courageuses, touchées par la maladie d’Alzheimer ou une autre maladie neurodégénérative et qui ont accepté de partager leurs histoires. L'objectif est clair: changer les attitudes à l’égard de la maladie et dissiper la stigmatisation. Il ne fait aucun doute que la maladie d’Alzheimer est une maladie difficile; elle ne constitue cependant qu’un seul aspect de la vie d’une personne. La vie continue après un diagnostic.

La stigmatisation entourant les maladies neurodégénératives est omniprésente. Dans un sondage Léger dévoilé l’année dernière, un Canadien sur quatre déclare qu’il se sentirait honteux ou embarrassé s’il était atteint d’une maladie cognitive, alors qu’une personne sur cinq admet utiliser des paroles désobligeantes ou stigmatisantes à l’égard des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

«Nous sentons un vent de changement dans les attitudes de la population à l’égard des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies neurodégénératives, se réjouit Janie Duval, Directrice générale de la Société Alzheimer de Lanaudière. Nous sommes convaincus que notre campagne, positive et porteuse d’espoir, saura, par le biais de l’éducation et l’information, éradiquer tous les stéréotypes qui entourent encore trop souvent la maladie d’Alzheimer».

En plus d’aider les Québécoises et les Québécois à mieux comprendre les maladies cognitives, la campagne, propose une plateforme pour les personnes atteintes qui leur permet de se définir en tant que personne, plutôt que de se laisser définir par la maladie. Les personnes atteintes de maladies neurodégénératives se sont également exprimées de manière forte, en participant à l’élaboration de la première charte des droits des personnes atteintes de maladies neurodégénératives. On se doit de les entendre et de les inclure dans toutes les décisions qui les concernent, pour toujours continuer à améliorer leur qualité de vie.

Les jeudis de Sandra

Dans le cadre du mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer qui se tient en janvier, la Société Alzheimer de Lanaudière vous convie au théâtre. Grâce au support financier de l’Appui Lanaudière, la pièce Les jeudis de Sandra sera présentée gratuitement aux lanaudois. Deux représentations auront lieu, une dans le nord et une dans le sud de la région.
 

Quand? jeudi 17 janvier 2019 à 13 h 30

Où? Centre Saint-Jean-de-Bosco 249 Chemin du Golf Est, Saint-Charles-Borromée (Qc) J6E 8L1

Et 

Quand? mardi 22 janvier à 14 h 00 

Où? Pavillon du Grand Coteau 2510 Boulevard de Mascouche, Mascouche (Qc), J7K 0H5

 

Sandra est coiffeuse. Elle a dû quitter son emploi chez Caboche. Un emploi qu'elle aimait, un milieu de travail qu'elle adorait. Jongler avec son employeur, ses clients, sa mère dont l'Alzheimer prend de plus en plus de place, était devenu trop difficile. Sandra a donc ouvert un petit salon dans son sous-sol: «J’peux voir aux soins de ma mère en même temps que j’travaille. Un deux dans un, quoi!». C'est sa solution pour y arriver, une solution qui n'est pas parfaite... «C’est sûr, il y a certains clients qui trouvent ça bizarre de voir ma mère se bercer dans le coin, des grands après-midi.»

À propos de la Société Alzheimer de Lanaudière

La Société Alzheimer de Lanaudière est un organisme communautaire autonome ayant pour mandat d’offrir des services d’information et de soutien aux familles et aux personnes touchées par la maladie d’Alzheimer sur l’ensemble du territoire de la région de Lanaudière. Pour ce faire, elle met sur pied des campagnes de sensibilisation sur la maladie, des rencontres individuelles et familiales, des groupes d’échange pour les aidants, un groupe de soutien pour les personnes atteintes en début de maladie, le programme Répit Accompagnement Stimulation à domicile, des conférences, de la formation à l’intention des aidants naturels et des intervenants, des références à d’autres ressources et plusieurs autres services.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.