Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ensemble, pour que ça change!

12 jours d'action : les femmes violentées manquent de services au Québec!

durée 11h05
26 novembre 2018
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

Dans le cadre des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes, la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) lance une campagne de sensibilisation soulignant le manque de services pour les femmes violentées.

Douze vignettes dévoileront le témoignage de femmes ayant vécu de multiples formes de violences. « Mon fils est mon agresseur », « ma famille ne voyait pas la violence que je subissais », « mes nuits étaient hantées par des cauchemars incessants » … Autant de vécus reflétant la réalité de milliers de femmes et d’enfants au Québec, qui encore aujourd’hui se trouvent confrontés à des manques de services effroyables.

Si les vécus de ces femmes diffèrent, elles ont un point en commun : l’impact positif des maisons d’hébergement dans leur parcours. Il est important, en ces 12 jours d’action, de souligner le nécessaire travail réalisé par les maisons d’hébergement à travers l’ensemble de la province.  Elles sont les actrices essentielles de la sécurité et de la dignité des femmes.

Pourtant, les maisons ne cessent de tirer la sonnette d’alarme. Elles font ce qu’elles peuvent avec les moyens octroyés. Elles peinent toutefois à remplir leur mission, faute de financement adéquat.

« De Montréal à Québec, de Chibougamau à Gaspé, de Sherbrooke à Gatineau, toutes dénoncent une même réalité : les maisons débordent et ne peuvent plus répondre à la demande » affirme Manon Monastesse, directrice de la FMHF. Rappelons que les maisons membres de la FMHF refusent entre 6000 et 10 000 demandes d’hébergement chaque année, faute de places disponibles au moment de l’appel.

« Chaque refus est crève-cœur. On fait tout ce qu’on peut pour aider ces femmes qui nous appellent ou cognent directement à notre porte. » confie Mme Sylvie Bourque, présidente de la FMHF.

En ces 12 jours d’action, rappelons au nouveau gouvernement l’importance des besoins! Pour éradiquer la violence envers les femmes, il faut de la volonté politique qui se traduise en investissement.  Il est essentiel que le financement à la mission globale soit récurrent et à la hauteur des besoins des femmes.

Ces vignettes sont un appel à la société toute entière à s’engager et lutter, tous ensemble, contre les violences envers les femmes.


À propos de la FMHF

La Fédération représente 36 maisons d’hébergement dans l’ensemble du Québec. Ces maisons accueillent chaque année près de 3 000 femmes et leurs 1 500 enfants, victimes de violence conjugale, familiale, d’agressions et d’exploitation sexuelles, de traite, de violences basées sur l’honneur, etc. Elles doivent refuser entre 6 000 et 10 000 demandes d’hébergement annuellement, faute de place disponible au moment de l’appel.
 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Québec annonce de l'aide pour les locataires quelques mois avant le 1er juillet

À l'approche de la date fatidique du 1er juillet, le gouvernement Legault déploie de nouvelles mesures pour venir en aide aux locataires qui peinent à trouver un toit. La ministre de l'Habitation, France-Élaine Duranceau, a annoncé mardi que Québec fournirait 7,8 millions $ aux municipalités et aux offices d'habitation des différentes ...

durée Hier 9h00

L'hospitalisation à domicile sera rendue disponible dans cinq hôpitaux de plus

Québec déploiera l'offre de service d'hospitalisation à domicile dans cinq hôpitaux de plus dans les prochains mois, poursuivant la mise en place de cette mesure qui vise à permettre aux patients de continuer leur traitement à la maison tout en demeurant sous la supervision d'une équipe médicale. La ministre déléguée à la Santé, Sonia Bélanger, a ...

22 avril 2024

Crises sociales: les actrices et acteurs du travail social font front commun

De nombreux acteurs des services sociaux du Québec ont fait front commun pour dénoncer un contexte sociétal caractérisé par de multiples crises sociales, écologiques, économiques, démographiques et climatiques, dans le cadre du sommet des premiers États généraux du travail social en 25 ans, tenu vendredi et samedi à Montréal. Les États généraux ...