Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 octobre 2018 - 10:46 | Mis à jour : 10:49

La campagne du coquelicot officiellement lancée à Joliette

Le conseil municipal de Joliette recevait hier les membres de la Légion royale canadienne de Joliette à l’occasion du lancement de la traditionnelle campagne du coquelicot qui aura lieu du vendredi 26 octobre au jour du Souvenir.

 

Pour le président de la campagne, M. Pierre Lajeunesse, il est important de se souvenir et de ne jamais oublier ceux et celles qui ont sacrifié leur vie au nom de notre liberté. Mais surtout, il tenait à préciser que cette campagne permet à la Légion de s’assurer que nos anciens combattants, et les personnes à leur charge sont entourés de soins attentifs et traités avec respect.

 

Le président de la Légion royale canadienne de Joliette, M. Michel Auger, a rappelé pour sa part que depuis son adoption en 1921, le coquelicot est reconnu par tous comme le symbole du Souvenir, la promesse visible de ne jamais oublier les soldats tombés au champ d’honneur ou lors d’opérations militaires afin de protéger les libertés dont nous jouissons aujourd’hui.

 

Pour soutenir la campagne, la population est invitée à se procurer un coquelicot dans l’un des nombreux points de vente répartis dans les commerces à grande surface.

 

Enfin, le maire de Joliette Alain Beaudry a profité du lancement pour confirmer sa participation à la cérémonie du jour du Souvenir où il prendra le salut devant l’hôtel de ville et ira déposer une couronne de fleurs pour honorer nos combattants.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.