Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 octobre 2018 - 20:49

Texte commandité

4 causes de la perte de poils chez le chien

 

La perte de poils, appelée alopécie en langage médical, n’est pas toujours anormale. Avant de s’inquiéter d’une maladie éventuelle, de nombreux symptômes sont repérables. Quelles sont les causes de l’alopécie chez le chien ?

  1. Les changements de saison

La mue du chien s’opère deux fois par an, à l’automne et au printemps. Le pelage n’étant plus adapté aux températures, il tombe abondamment, mais sans jamais laisser de zones nues.

  1. Le stress

Un chien stressé aura tendance à perdre ses poils subitement et d’une manière importante.

  1. Les maladies parasitaires

Les maladies parasitaires sont des maladies plus redoutées, mais elles se soignent plutôt bien à de rares exceptions près comme la leishmaniose par exemple. Elles prennent différentes formes selon le parasite incriminé.

  • La gale du chien provoque une inflammation de la peau et des démangeaisons,

  • La leishmaniose est due à un parasite interne provoquant un abattement de votre compagnon, un amaigrissement spectaculaire et une soif jamais étanchée.

  • Une infection fongique est une attaque par des champignons. Dans le cas de la teigne par exemple, les poils de l’animal seront cassés. Chez l’homme, en revanche, les lésions seront circulaires.

  • Une infection bactérienne se manifeste par des séances de grattage, des lésions dépilées et parfois suintantes.

  • Une allergie alimentaire se reconnaît à une inflammation de la peau et des oreilles.

  • Une maladie endocrinienne, telle que l’hypothyroïdie, est responsable de la perte de poils sur la queue du chien et ses flancs, sa peau sera noire.

  • Le syndrome de cushing provient d’une production excessive d’hormones.

  1. L’alopécie congénitale

La chute des poils est causée par une dermatose dès la naissance du chien. Il s’agit d’une anomalie génétique. La tête et la face sont le plus souvent touchées.

Les traitements de l’alopécie

Pour déterminer la cause de la perte de poils, le mieux est de prendre rendez-vous dans une clinique vétérinaire. Une série d’examens posera le diagnostic :

  • L’épilation en bordure de zone pour l’observation des poils au microscope,

  • Le raclage pour une analyse plus profonde de la peau,

  • L’évaluation de l’épaisseur de la peau,

  • Une analyse sanguine pour écarter une éventuelle atteinte des organes.

Le traitement de première intention sera antiparasitaire en cas de doute ou d’absence de protection du chien. Il faut savoir que le diagnostic n’est pas toujours évident à poser, mais hormis pour l’alopécie congénitale, les traitements sont efficaces.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.