Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 août 2018 - 11:41 | Mis à jour : 11:49

Programmation lanaudoise de la 16e Journée mondiale de la prévention du suicide

Agriculteur, un métier augmentant les risques de détresse

C’est hier après-midi qu’avait lieu la conférence de presse concernant la programmation lanaudoise de la Journée mondiale de la prévention du suicide. Dans Lanaudière, l’activité soulignant la journée aura lieu le 9 septembre prochain, soit la veille de la date officielle de la journée mondiale.

Comme chaque année, c’est le Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL) qui met en place dans la région différentes actions visant à sensibiliser les Lanaudoises et Lanaudois à l’importance de vaincre les tabous et de demander de l’aide, ainsi qu’à mobiliser ses partenaires autour de la cause.

Étant donné le succès notable de la dernière édition, qui coïncidait avec la Journée portes ouvertes sur les fermes du Québec, le CPSL collabore de nouveau avec cinq entreprises agricoles de la région. Ainsi, pour la deuxième fois, ces entreprises ouvriront leurs portes au CPSL pour souligner la Journée mondiale de la prévention du suicide, cause qui leur tient à cœur :

  • Domaine des trois gourmands

293, rang de la Petite ligne, Saint-Alexis

  • Asinerie l’âne-gardien

541, rang Pied de la Montagne, Sainte-Mélanie

  • Terre des bisons

6855, chemin Parkinson, Rawdon

  • Pépinière Villeneuve

951, rang de la Presqu’île, L’Assomption

  • La Courgerie

2321, grand rang St-Pierre, Sainte-Élisabeth

 

Les gens visitant les kiosques du CPSL installés sur ces fermes auront l’occasion de prendre un Selfie pour la vie, à partager sur leurs réseaux sociaux, pour s’afficher comme ambassadeur de la prévention du suicide. Les plus petits pourront quant à eux semer la vie et repartir avec leur haricot fraîchement semé pour voir la beauté de la vie grandir devant leurs yeux.

 

Le thème de la journée est Travaillons ensemble pour prévenir le suicide. « Au CPSL, ce travail collaboratif se vit avec les fermes participantes, la Fédération de l’Union des producteurs agricoles de Lanaudière, avec laquelle nous travaillons tout au long de l’année, de même qu’avec les nombreux bénévoles qui ont tenu à prendre part à ce grand événement » a affirmé Michel Pilon, président de l’organisme.

 

La détresse chez les agriculteurs

Le porte-parole du CPSL, Guylain Dufresne, nous apprenait que certaines professions peuvent augmenter le sentiment de détresse des personnes qui les pratiquent. C’est le cas, notamment, pour le métier d’agriculteur. « On peut penser que certains aspects de leur travail sont en cause. Comme, pour ne nommer que ceux-ci, le fait qu’ils soient à la merci de dame Nature quant aux récoltes, le fait que les troupeaux ne soient jamais à l’abri de la maladie, le taux d’endettement, l’absence de relève ou la charge de travail. De plus, posséder une entreprise agricole, ça veut dire porter plusieurs chapeaux. Celui de cultivateur, d’éleveur, d’aide-soignant, de directeur des ressources humaines, de comptable, de mécanicien et j’en passe. Ces entrepreneurs en mènent très large et ont, bien souvent, un niveau de stress élevé sans nécessairement avoir le réflexe, la capacité ou la possibilité d’en parler », complétait madame Lawless, directrice.

 

À propos du CPSL

Depuis sa fondation en 2000, le CPSL est l’organisme reconnu par le CISSS de Lanaudière pour agir en prévention du suicide dans la région. Il offre aux personnes en détresse, aux membres de leur entourage, aux intervenants, aux personnes endeuillées par suicide ou simplement touchées par la problématique une panoplie de services. Parmi ceux-ci se trouvent une ligne d’intervention 24/7 (1 866 APPELLE), du soutien aux personnes endeuillées par suicide (adultes et enfants) et des formations. Il déploie également aux quatre coins de la région le programme de sentinelles, qui vise à bâtir un réseau d’adultes susceptibles d’être en contact avec des personnes suicidaires et à leur offrir de la formation et du soutien pour leur permettre de reconnaître, d’accueillir et de diriger ces personnes vers des ressources d’aide. Pour de plus amples renseignements sur le CPSL et ses services, visitez le www.cps-lanaudiere.org

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.