Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 août 2018 - 13:16 | Mis à jour : 13:38

Dire merci à ceux et celles qui nous permettent de manger local.

La 10e Semaine québécoise des marchés publics arrive dans Lanaudière

Par Salle des nouvelles

La 10e  édition de la Semaine québécoise des marchés publics (SQMP) présentée par l’Association des Marchés publics du Québec (AMPQ) et l’Union des producteurs agricoles (UPA) bat son plein! Du 10 au 19 août, des dizaines d’activités spéciales sont organisées dans les marchés publics, partout au Québec. Pour l’occasion, la porte-parole de l’évènement, Julie Aubé, sera au marché public de Joliette le samedi 18 août!

 

Témoigner notre gratitude envers les producteurs du Québec

La nutritionniste gourmande Julie Aubé, porte-parole de la SQMP, amorçait samedi le 4 août dernier une tournée des marchés publics à Deschambault-Grondines. Elle y a dévoilé 10 cartes de gratitude qu’elle distribuera aux consommateurs rencontrés lors de sa tournée, pour qu’ils en remettent à leur tour à un producteur de leur choix en marché public. On peut y lire des messages tels que « Merci de toujours me servir avec le sourire. » ou encore « Merci de nourrir ma famille depuis toutes ces années. » accompagnés d’illustrations de Mathilde Cinq-Mars. Imprimez-les!

 

À propos de l’Association des marchés publics du Québec

L’AMPQ a pour mission d’accompagner et de soutenir l’émergence, le développement et la promotion du réseau des marchés publics québécois au profit des communautés locales et des producteurs et artisans de l’agroalimentaire québécois. L’Association compte plus de 100 membres à travers le Québec.

Pour suivre l’AMPQ sur Facebook, cliquez ici.

Pour parler de la Semaine québécoise des marchés publics, utilisez le mot-clic suivant : #marchepublicsqc 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.