Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 juin 2018 - 10:18

Texte commandité

La physique quantique au service des ressources humaines

 

A priori, la physique quantique est un concept plutôt abstrait et n’a absolument rien à voir avec la gestion d’une entreprise. Pourtant, l’analogie entre la physique quantique et l’entreprise n’est pas aussi farfelue qu’on pourrait le croire et rend même l’expérience de gestion plus humaine.

Les théories déterministes de la physique classique laissaient peu de place au hasard. Pourtant, cet élément est bien présent dans la nature et l’évolution. La physique quantique leur accorde donc davantage d’importance. Elle propose aussi l’idée que l’observateur n’est pas totalement impartial dans sa façon de mesurer et d’observer un phénomène. C’est donc son intention qui crée le point de vue.

Les limites des théories de la gestion

Comme en physique, les grands principes théoriques de la gestion sont plutôt rigides et ne laissent aucune place à l’incertitude. Ils s’articulent majoritairement autour de la rentabilité. Pourtant, si l’on en croit le taux élevé de dépressions professionnelles, ces principes ne sont pas universels. C’est donc ici qu’intervient la physique quantique dans le mode de gestion.

Pour prospérer, une entreprise doit favoriser l’épanouissement individuel des êtres humains (employés, clients, collectivité). Si les besoins de base et les besoins supérieurs de chaque personne sont comblés, alors il sera possible de se concentrer sur un objectif commun. Les besoins supérieurs incluent l’appartenance, la reconnaissance et la réalisation de soi, autant d’éléments essentiels pour que vos employés contribuent au développement de votre entreprise.

Ce soin accordé aux besoins contribue à l’amélioration de la performance et augmente le niveau de satisfaction de chacun. Par conséquent, cela favorise le développement émotionnel et cognitif des employés. C’est ensuite l’entreprise qui en profite, grâce à de meilleures relations interpersonnelles et au contrôle des émotions.

Tout cela permet aux employés de se rassembler pour consacrer une énergie positive à la finalité de l’entreprise. Il devient ainsi possible de matérialiser ce but basé davantage sur des valeurs que des chiffres, afin de refléter vos aspirations, laissant plus d’espace à l’incertitude. C’est d’ailleurs cette incertitude qui permet à l’innovation et à la créativité d’intervenir, permettant la réalisation de soi.

Mesurer le changement

L’application d’une gestion des ressources humaines basée sur une approche quantique provoque de nombreux changements, autant pour les personnes que pour les profits. Pour en vérifier la teneur, il faut donc mesurer les taux de satisfaction, les résultats, les profits. Mais comme on sait que l’intention influence le point de vue, il vaut mieux faire appel à un observateur externe, comme un consultant ou un conférencier, qui possède une vision d’ensemble plus large.

L’intervention d’une personne tierce favorise la confrontation des idées et des perceptions, conduisant ainsi à une modification profonde des procédés, en se basant sur vos motivations plutôt que sur des principes. Cela vous permet donc de rediriger votre entreprise vers un objectif qui compte réellement pour vous, ainsi que vos employés et votre collectivité.

L’ensemble de ce processus mène à la recherche d’un équilibre énergétique dans la dynamique de votre entreprise afin de ne pas accorder trop d’importance et d’énergie à un seul élément. La création d’un plan B, par exemple, permet d’atteindre cet équilibre, tout en laissant de la place à cette fameuse incertitude.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.