Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 mars 2018 - 12:00

Les milieux naturels protégés par la Fiducie : 1,77 millions de dollars par année en services aux citoyens

Par Salle des nouvelles

La Fiducie de conservation des écosystèmes de Lanaudière (FCEL) a évalué la valeur monétaire moyenne des services écologiques des 215,3 hectares de milieux naturels qu’elle protège dans Lanaudière.

Les milieux naturels offrent en effet des avantages aux citoyens que l’on peut désormais mesurés et chiffrés à l’hectare. On les appelle des services écologiques. En bref, il s’agit de tout service rendu par un écosystème qui contribue au bien-être des êtres humains en matière de santé, de sécurité et de confort matériel, par exemple : la dépollution de l’air, la filtration de l’eau, l’atténuation des inondations, la recharge des nappes phréatiques, le stockage et la séquestration du carbone, etc.

Les superficies forestières protégées par la FCEL dans Lanaudière (153,7 hectares) procurent ainsi aux citoyens de la région des services pour une valeur de 1 414 040$ par année ; les milieux humides (54,9 hectares), pour une valeur annuelle de 315 675$, et les lacs et cours d’eau (6,7 hectares), pour une valeur annuelle de 46 900$. Un total de 1,77 M$ en services aux citoyens de la région.

L’aménagement durable du territoire profite à l’ensemble des communautés, car accroître la superficie des milieux naturels, c’est accroître en même temps la qualité de vie des citoyens.

L’ajout de nouveaux terrains protégés au patrimoine de la FCEL dans les prochaines années contribuera à préserver davantage d’habitats naturels dans Lanaudière. Citoyens, entreprises ou organismes peuvent contribuer à la mission de la Fiducie par un legs de terrain, un don en argent ou en s’impliquant bénévolement (surveillance, inventaires biologiques, etc.).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.