Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Inauguration de la réserve naturelle Marie-France-Pelletier

durée 10h43
14 juillet 2017
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Il y a fort à parier que les amateurs de nature et de randonnée d’ici et d’ailleurs seront nombreux à l’emprunter! La Ville de Joliette déclare ouverte la toute nouvelle réserve naturelle Marie-France-Pelletier, un écosystème unique, un boisé de grande valeur à quelques minutes du centre-ville.   

Rendue possible grâce à la contribution financière de CRH Canada et accessible via le chemin des Prairies (voisin de la Carrière BGR), la réserve de 2 millions de pieds carrés propose un sentier aménagé en une boucle de 2 km, et agrémenté d’un mobilier urbain de circonstance.  

Un lieu de conservation unique
Destinée à protéger une population d’ormes liège (Ulmus thomasii Sargent) répertoriée sur l’immeuble, cette réserve naturelle permettra notamment de mettre en valeur l’unicité de sa flore, comme le précise M. Alain Beaudry, maire de Joliette. « En collaboration avec l’Association forestière de Lanaudière et le Conseil régional de l’environnement de Lanaudière, des panneaux d’interprétation seront installés pour assurer la vocation pédagogique du lieu. Nous sommes fiers de cette réalisation et de cet espace aménagé qui positionne encore davantage la Ville de Joliette comme une destination toute naturelle!  » 

 « Depuis le début, nous sommes emballés par ce projet! Notre participation démontre clairement l’engagement de CRH Canada pour le développement durable et la préservation de milieux naturels. C’est donc en songeant à l’amélioration du milieu de vie de notre collectivité et des générations futures que nous avons confirmés notre collaboration à la Ville de Joliette. » précise Éric Arbour, directeur général de la cimenterie de Joliette de CRH Canada.

En l’honneur de Marie-France
Rappelons que le conseil municipal de la Ville de Joliette confirmait en 2016 le nom décerné à la toute nouvelle réserve naturelle, en l’honneur d’une employée qui fut marquante à la Ville de Joliette, Mme Marie-France Pelletier.

Décédée en 2014 des suites d’un cancer, Mme Pelletier aura été la première femme col bleu et la première horticultrice à la Ville de Joliette en 2009. Très impliquée dans la protection des arbres et des végétaux sur le territoire, la dénomination de ce nouveau lieu s’est imposée naturellement. Pour ajouter à l’explication, le territoire visé aurait jadis appartenu à la famille de Mme Pelletier qui chérissait l’espoir que cet endroit naturel soit un jour protégé.

Trônant à l’entrée de la réserve, l’œuvre monument de l’artiste joliettain Olivier Mercure – Mozeart – représente un arbre qui s’enracine solidement, à la mémoire de Mme Pelletier.

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • RM
    Rodrigue Morel
    temps Il y a 5 ans
    pouvez-vous me dire ou se trouve cette reserve ?

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

La famille de Joyce Echaquan réclame près de 2,7 millions $ en dommages

La famille de Joyce Echaquan réclame près de 2,7 millions $ en dommages intérêts et en dommages punitifs au CISSS de Lanaudière, à la docteure Jasmine Thanh et à l’infirmière Paule Rocray pour l’ensemble des gestes posés qui ont mené au décès de la mère de famille de 37 ans. Joyce Echaquan est décédée le 28 septembre 2020 à l’hôpital de Joliette ...

29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...