Publicité
9 décembre 2016 - 13:56

Une magnifique soirée pour les 30 ans de l’ASEPL

Par Salle des nouvelles

Le comité organisateur, formé de bénévoles et de la permanence de l’Association sclérose en plaques de Lanaudière (ASEPL) ont travaillé durant plusieurs semaines pour la réalisation de cet événement qui a connu un vif succès le 26 novembre dernier.

En effet, ce sont près de 80 personnes qui se sont réunies à Saint-Charles-Borromée pour se retrouver et se remémorer les temps forts de cet organisme qui intervient depuis 30 ans pour améliorer les conditions de vie des 700 Lanaudois vivant avec la sclérose en plaques et celles de leurs proches.

Des membres fondateurs s’étaient déplacés pour l’occasion. On pense ici à Carole et Gaston Forbes et Denise Massicotte, épouse de feu Denis Massicotte. 

Messieurs Gabriel Sainte-Marie accompagné de sa fille Philomène, et Luc Beauséjour, respectivement député fédéral de Joliette et conseiller municipal de Joliette, se sont aussi joints à cette fête. 

Deux membres ont reçu le titre de membre honoraire, s’ajoutant ainsi à l’ancien député Guy Chevrette et l’homme d’affaires Aristo Stravopoulos, soit Monsieur Armand Roussin (à titre posthume), et Madame Denise Michaud. Ce fut un moment de très grande émotion, car ces personnes ont marqué l’ASEPL par leur engagement, leur détermination et leurs réalisations. Entre outres, ces deux personnes ont participé à la mise sur pied des Maisons d’à côté Lanaudière où maintenant 18 personnes de 18 à 65 ans présentant une déficience physique y résident au lieu d’aller vivre en CHSLD.

L’ASEPL a aussi été le parrain de SR PUCES, Service de référence pour les utilisateurs du chèque emploi-service, de 2002 à 2008.

De tout temps, l’ASEPL a travaillé et travaille toujours de concert avec les autres organismes communautaires lanaudois et participe à divers regroupements régionaux comme la Table de concertation régionale des associations de personnes handicapées de Lanaudière (TCRAPHL), l’Association régionale de loisir pour personnes handicapées de Lanaudière (ARLPHL), la Table régionale des organismes communautaires de Lanaudière (TROCL), et sous-régionaux comme la Corporation de développement communautaire de la MRC L’Assomption (CDC L’Assomption), pour ne nommer que ceux-là.

Comme Monsieur Pierre Lafontaine, agent de concertation de la TCRAPHL l’a souligné avec justesse:

« Des organismes comme l’ASEPL, issu de la volonté de la communauté, autonome et solidaire de ses membres sont nécessaires à la vitalité de la société. En effet, ce sont des porteurs de changement, des défenseurs de droits, des porteurs d’humanisme, des transformateurs positifs... »
Les invités ont beaucoup aimé cette soirée qui s’est déroulée à un bon rythme au son de la musique des années 80 avec un excellent repas chaud et l’animation dynamique d’Isabelle Leblanc. Une ambiance amicale, pour ne pas dire familiale, a régné tout au long de cette belle soirée. L’apport des membres bénévoles s’étant impliqués à tous les niveaux de la vie associative de l’ASEPL a été illustré par des photos des membres fondateurs, des administrateurs et des nombreuses collectes de fonds qui ont ponctué ces 30 dernières années. 

En effet, l’ASEPL a fait tirer des voitures et des voyages, organisé des quille-o-thon, un parachuthon, des nage-o-thons, des défilés de mode, etc., au bénéfice des membres qui ont pu ainsi bénéficier d’activités sociales et culturelles de qualité et d’un soutien financier pour l’achat de produits et services spécialisés.

L’ASEPL souhaite remercier son comité organisateur composé de Norman Fisette, Hélène Bonin, Annette Desmarais supportés par Myriam Bisson et Nancy Blouin, de même que Monique Boissy et Pauline Olivier, toutes deux coordonnatrices à la retraite de l’ASEPL, pour la recherche. Enfin , merci aussi à Madame Louise Hétu, artiste-peintre, d’avoir offert la toile que Monsieur Jean-Yves Tessier a gagnée lors du tirage qui a eu lieu lors de cette soirée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.