Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La Commission scolaire des Samares abandonne son assurance-accident en raison des compressions budgétaires

durée 13h55
3 septembre 2015
3ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Mathieu Ferland
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mathieu Ferland, Journaliste
Twitter Mathieu Ferland

Dans la foulée des compressions budgétaires imposées par le gouvernement, la Commission scolaire des Samares a annoncé aux parents de leurs élèves qu’elle ne souscrirait plus à l’assurance-accident comme par les années passées. Une décision que plusieurs parents ont vertement critiquée.

La Commission scolaire des Samares a fait parvenir une lettre à chaque parent d’élèves expliquant qu’à cause des compressions budgétaires de 1,6 M$, elle était forcé d’abandonner l’assurance-accident couvrant en partie les frais de transport par ambulance, les soins dentaires, les soins en physiothérapie, les frais hospitalier et médicaux en plus de la prestation en cas de décès ou de la perte d’un membre.

La nouvelle s’est retrouvée sur les médias sociaux ou les internautes l’ont partagé plus d’une centaine de fois, décriant notamment la décision de la CSS pour de telles coupures. La directrice adjointe aux communications de la Commission scolaire des Samares, Diane Fortin, a tenu à préciser que cette décision, qui fera économiser 20 000$ à la CSS, a été prise dans le respect du service direct à l’élève.

Diane Fortin, explique que la CSS dispose toujours d’une assurance en responsabilité civile. Elle ajoute que la CSS était l’une des dernières commissions scolaire au Québec à offrir une couverture comme celle venant d’être abolie. « La plupart des personnes disposant d’une assurance ont peut-être déjà une couverture similaire pour leur enfants, qui assure le paiement des mêmes frais », souligne-t-elle avant d’ajouter que dans le cas contraire, ce genre d’assurance est facilement accessible.

Par ailleurs, la Commission scolaire a confirmé au Journal que ce type de couverture ne servait que dans de très rares cas. Aux cours des dernières années, le nombre de réclamation diminué drastiquement en raison du faible nombre d’accidents à survenir auprès des établissements scolaires.

2013-14 : 28 réclamations (0,11 % des élèves de la CSS)
2012-13 : 26 réclamations (0,11 % des élèves de la CSS)
2011-12 : 41 réclamations (0,18 % des élèves de la CSS)

Prenez note que le nombre total d'élèves se situe, pour ces trois années, approximativement aux même niveau que le nombre enregistré cette année, soit 24 000 élèves.

 

commentairesCommentaires

3

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • N
    nels
    temps Il y a 6 ans
    pas satisfaite d'augmenter les taxes , la commission scolaire coupe dans l,assurance pour économiser un maigre $20,000.00 et que fera cette commission scolaire lorsqu'elle aura sur le dos une action en justice de quelques milliers de dollars...
  • M
    Mylène
    temps Il y a 6 ans
    Je suis mère de trois enfants fréquentant la Commission scolaire des Samares et je n'ai JAMAIS reçu une telle lettre d'information.
  • BB
    Bernard Bohmert
    temps Il y a 6 ans
    Je ne sais pas si la Commission scolaire en prenant cette décision n'est pas en situation illégale. Un accident peut survenir et l'élève blessé. Qui donc couvre l'élève ? L'assurance des parents ? qui se retournera contre qui ? Et si les parents n'ont pas d'assurance, seront-ils obligés d'en prendre une pour aller à l'école ? Un peu difficile au niveau légal je crois.
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 10h30

COVID-19: peu de recours jusqu'ici aux doses de rappel de vaccination

En date de mercredi, seulement 56 % des Québécois âgés de cinq ans et plus avaient reçu une troisième dose de vaccin contre la COVID-19, une proportion inchangée depuis des mois alors que le Québec se prépare à une nouvelle campagne de vaccination avant une éventuelle autre vague  d'infections cet automne. Des responsables gouvernementaux croient ...

11 août 2022

Les bioplastiques attirent des milliards de dollars en investissements

Au moment où la planète est de plus en plus troublée par l'impact négatif persistant sur l'environnement des plastiques fabriqués par les usines pétrochimiques, des entreprises investissent des milliards de dollars pour accélérer la production de plastiques à partir de produits naturels et renouvelables qui pourront être compostés en toute sécurité ...

11 août 2022

Les Canadiens tiennent plus à leur langue qu'à leurs autres identités

Un nouveau sondage révèle que plus de Canadiens déclarent un fort attachement à leur langue principale qu'à tout autre marqueur d'identité, y compris le pays en tant que tel. L'enquête menée par la firme Léger pour l'Association d'études canadiennes précise que 88 % des répondants ont déclaré un fort sentiment d'attachement à leur langue ...