Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sondage réalisé pour le compte de Qc125 et L’Actualité

Sondage Pallas Data: le PQ en tête des intentions de vote, six points devant la CAQ

durée 12h00
22 novembre 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le Parti québécois (PQ) est maintenant en tête des intentions de vote, selon un sondage Pallas Data qui lui accorde six points d’avance sur la Coalition avenir Québec (CAQ) au pouvoir.

Le sondage réalisé pour le compte de Qc125 et L’Actualité établit que la faveur de l’électorat pour le Parti québécois est à 30 %, comparativement à 24 % pour la CAQ. Par rapport à une enquête de Pallas Data menée en septembre, le gouvernement de François Legault a perdu dix points et le PQ a fait un bond de onze points.

Le Parti libéral du Québec (PLQ) et Québec solidaire (QS) récoltent tous les deux 16 % de la faveur populaire, comparativement à 11 % pour le Parti conservateur (PCQ).

Lors des élections générales d’octobre 2022, la CAQ avait recueilli 41 % des voix exprimées.

Le sondage Pallas Data affiche des découpages régionaux qui montrent que certains appuis sur lesquels la CAQ pouvait compter depuis 2018 sont en train de se fracturer.

Ainsi, dans la région métropolitaine de Montréal, le PQ grimpe en tête avec 28 % des intentions de vote, cinq points devant la CAQ. Le Parti libéral est troisième, à 20 %. 

La domination caquiste dans les couronnes de Montréal où la CAQ a tout raflé au scrutin d’il y a 13 mois semble menacée par le Parti québécois.

Dans la région métropolitaine de Québec, le PQ domine, avec 35 % des appuis. Derrière lui, il y a triple égalité statistique pour la deuxième place, selon le sondeur, entre le Parti conservateur (20 %), Québec solidaire (18 %) et la CAQ (17 %), bien que Pallas Data fasse remarquer que la taille de ce sous-échantillon régional, de 179 répondants, est modeste.

Ailleurs au Québec, le sondage révèle une chaude lutte entre le PQ, à 33 %, et la CAQ à 29 %.

Le sondage indique que le Parti libéral demeure coincé avec des appuis stationnaires tandis que Québec solidaire semble avoir atteint un plafond rigide d’appuis, particulièrement hors de Montréal.

Le sondage Pallas Data a été réalisé les 17 et 18 novembre auprès de 1178 répondants; sa marge d’erreur est établie à plus ou moins 3 %, 19 fois sur 20.

Jean-Philippe Denoncourt, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Immigration: Miller n'a «jamais eu l'impression» que le Québec voulait discuter

Le gouvernement du Québec ne souhaite pas réellement avoir une discussion posée avec Ottawa sur les coûts et les conséquences sociales engendrés par l'afflux de demandeurs d'asile, croit le ministre fédéral de l'Immigration, Marc Miller. «La réalité, c'est que je n'ai jamais eu l'impression du gouvernement du Québec qu’ils voulaient vraiment ...

durée Hier 18h00

L'ombudsman de la Défense demande aux députés de rendre son bureau indépendant

L'ombudsman de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes demande aux députés de régler un conflit d'intérêts évident et de rendre son bureau indépendant. Gregory Lick a soulevé lundi au comité de la défense de la Chambre des communes que son bureau relève du ministre de la Défense, même s'il est censé superviser ce ministère. M. ...

durée Hier 15h00

Travailleurs de 60 ans et plus: le CPQ lance son projet, avec l'aide de Québec

Le Conseil du patronat du Québec implante son projet visant à favoriser le maintien en emploi des travailleurs de 60 ans et plus, ou leur embauche, avec l'aide d'une subvention de près d'un million de dollars du ministère de l'Emploi. Au cours d'une conférence de presse, lundi à Montréal, la ministre de l'Emploi, Kateri Champagne Jourdain, a ...