Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Programme d'aide à la relance de l'industrie touristique

5 M$ pour développer l'offre d'activités de plein air dans Lanaudière

durée 15h30
7 juin 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

Le gouvernement du Québec accorde un soutien de 5 millions de dollars pour le développement de l'offre d'activités de plein air dans Lanaudière.

La ministre du Tourisme et ministre responsable des régions de Lanaudière et du Bas-Saint-Laurent, Caroline Proulx, en a fait l'annonce vendredi passé au parc régional de l'Île-Lebel, à Repentigny.

«Lanaudière a tout le potentiel pour s'imposer comme un paradis du plein air quatre saisons, et le projet coordonné par Loisir et sport Lanaudière, avec la collaboration des acteurs locaux, lui permettra assurément d'atteindre cet objectif. Notre gouvernement est très fier de contribuer à cette initiative d'envergure, qui générera d'importantes retombées touristiques et économiques pour les Lanaudois comme pour l'ensemble des Québécois», mentionne Caroline Proulx.

Ce projet est piloté par Loisir et sport Lanaudière, en collaboration avec de nombreuses municipalités, parcs régionaux et organismes gestionnaires.

«Si la région de Lanaudière jouit déjà d'un rayonnement indéniable auprès des amateurs de plein air, ce projet permettra de bonifier ses installations et de créer un produit qui saura répondre aux demandes des résidents et attirer une nouvelle clientèle internationale. À titre d'ambassadeur, je désire souligner l'engagement historique des six MRC qui ont accepté d'appuyer ce dossier ainsi que la contribution des organismes du milieu», explique Joé Deslauriers, maire de Saint-Donat et ambassadeur lanaudois du plein air.

Programme d'aide à la relance de l'industrie touristique

Allouée dans le cadre du Programme d'aide à la relance de l'industrie touristique, cette contribution financière soutiendra la mise en place de deux corridors de plein air, un dans les montagnes de la région et l'autre sur les rives fluviales à la confluence des rivières des Prairies, des Mille Îles et L'Assomption et du fleuve Saint-Laurent, de Terrebonne jusqu'à Berthierville.

Ce projet constitue la première phase d'une stratégie de développement récréotouristique de la région par le plein air. Il consiste notamment à augmenter le nombre et la qualité de sites de plein air et de parcs et à construire des bâtiments d'accueil, des belvédères, des sites de camping et des refuges de manière à améliorer la capacité d'accueil des sites.

Il consiste aussi à harmoniser la signalisation et la cartographie et à décarboner des équipements d'entretien et de transport grâce à l'électrification. Le projet se concentre aussi à permettre l'homologation du premier sentier de grande randonnée de proximité périurbaine au Québec et à soutenir la mise en place d'une éthique dite «sans trace» partout sur le territoire.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 9h45

COVID-19: la réponse du Canada parmi les meilleures au monde, selon une étude

Le Canada a mieux géré les deux premières années de la pandémie de COVID-19 et a mieux résisté aux bouleversements qui ont suivi que plusieurs autres pays dotés d'une infrastructure de soins de santé et économique comparable, selon une nouvelle étude. La recherche, publiée lundi dans le Journal de l'Association médicale canadienne, attribue la ...

23 juin 2022

Un surplus d’exercice de 2,9 M $ en 2021 pour Saint-Charles-Borromée

Lors de la séance du conseil du 20 juin, le maire Robert Bibeau a procédé au dépôt des résultats et du rapport du vérificateur du cabinet Boucher, Champagne, Thiffault Inc. sur les états financiers de la Ville de Saint-Charles-Borromée en 2021. En 2021, la Ville de SCB a enregistré des revenus de fonctionnement de 21 631 934 $ et engagé des ...

23 juin 2022

Assurance médicaments: gel de la prime maximale et de la franchise

Il n’y aura pas d’augmentation d’ici un an du montant maximal de la prime annuelle du régime public d’assurance médicaments (RPAM) du Québec, qui restera donc à 710 $ jusqu’au 30 juin 2023. La décision a été entérinée par le Conseil des ministres à la suite d’une recommandation du conseil d’administration de la Régie de l’assurance maladie du ...