Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le Bloc Québécois s'exprime : Justin Trudeau se forme un faux gouvernement majoritaire

durée 11h00
23 mars 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Salle des nouvelles

Le Bloc Québécois et ses députés de Joliette et de Berthier-Maskinongé, Gabriel et Yves Perron, ont commenté l’entente entre le NPD et le gouvernement libéral, qui annonce un train de mesures centralisatrices à l’encontre des juridictions du Québec et des provinces.

« Le NPD confirme ce qu’il fait déjà depuis plus de deux ans, c’est-à-dire, voter sur commande selon la volonté des libéraux. Il est inacceptable que cette alliance vienne avec une série de mesures centralisatrices destinées à marcher sur les juridictions du Québec et des provinces, à commencer par la santé. Attendez de voir « le party » lorsqu’il sera question de laïcité ! Un gouvernement néo-libéral sur la laïcité ; ce sera du joli! Le Bloc est le seul parti qui ne tournera jamais le dos au Québec sur cette question, comme pour tous les enjeux où la volonté et les intérêts des Québécois doivent être mis de l’avant », assure le chef du Bloc Québécois, Yves‑François Blanchet.

« Il n’y a aucune justification à cette alliance, sinon de réaliser le fantasme d’un gouvernement majoritaire libéral, refusé lors de la dernière élection. Personne n’était sur le point de faire tomber le gouvernement libéral; il n’y avait ni urgence; ni instabilité. La véritable urgence était de noliser des vols pour secourir les millions d’Ukrainiennes et Ukrainiens qui tentent de fuir les bombes. En se consacrant à une alliance avec le NPD pour mousser ses plans de carrière alors que sévit une crise majeure, le gouvernement Trudeau a une fois de plus échoué dans sa gestion des priorités », déplore Gabriel Ste-Marie, le député de Joliette.

De son côté, Yves Perron dénonce le fait de dénaturer le résultat des dernières élections fédérales : « Il est également regrettable qu’une alliance Libéral-NPD prétende supplanter la volonté des électeurs. En élisant un gouvernement minoritaire, les citoyens du Québec et des provinces ont clairement indiqué leur désir de voir les projets de loi et enjeux débattus et négociés entre les divers partis afin que les décisions soient prises dans leur meilleur intérêt. Il y a ici mépris du résultat du vote, les gens s’en souviendront », soutient le député de Berthier-Maskinongé.

Yves Perron souligne également : « Le NPD devient ainsi formellement l’aile gauche du parti libéral, et c’est la façon dont il se comporte depuis deux ans déjà ».

Le député de Joliette ajoute : « Le gouvernement Trudeau aurait dû respecter cette volonté. En allant de l’avant avec cette entente, Ottawa va imposer ses conditions. Au Bloc, on soutient que nous allons résister et maintenir nos positions. Il n’est pas question que le gouvernement Trudeau puisse piétiner dans nos champs de compétences. Au Bloc, on est cohérent. On ne changera pas notre approche. On va continuer de voter pour ce qui est bon pour le Québec; contre ce qui est mauvais pour le Québec et on essaiera d’améliorer les choses pour qu’elles soient meilleures pour le Québec. »

« La patience, la rigueur, la priorité aux intérêts du Québec vont rester notre façon de travailler; c’est pour ça que les Québécois nous ont élus et je pense que c’est la bonne façon de faire de la politique », de conclure le député de Joliette, Gabriel Ste-Marie.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Deux juristes s'opposent sur la mention de la Charte de la langue française dans C-13

Deux éminents juristes ont présenté des opinions divergentes quant à la mention de la Charte de la langue française dans le projet de loi visant à moderniser la Loi sur les langues officielles, lors d'une comparution lundi devant un comité sénatorial. Questionné par le sénateur montréalais Tony Loffreda qui se demandait s'il s'agit d'un «terrain ...

29 septembre 2022

Les Canadiens blâment Trump pour les événements du 6 janvier 2021, révèle un sondage

Un nouveau sondage révèle qu'un Canadien sur trois suit attentivement les audiences de la commission d’enquête chargée de faire la lumière sur l’assaut du Capitole le 6 janvier 2021, aux États-Unis, et que près des trois quarts des Canadiens blâment le président Donald Trump pour ce qui s'est passé. Ce nouveau sondage Léger, mené en ligne en août ...

28 septembre 2022

Protection du français: le Bloc fera passer un «test» aux partis fédéraux

Les partis fédéraux passeront mercredi un «test de cohérence» lorsqu'ils voteront sur un projet de loi visant à mieux protéger la langue française, estime le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet. Les autres partis politiques sont «toujours prêts» à faire des énoncés de principes, a-t-il noté en entrevue avec La Presse Canadienne. Or, ...