X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Réactions des oppositions à la mise en place du couvre-feu

durée 10h00
31 décembre 2021
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Afin de lutter contre la propagation du COVID-19, le gouvernement Legault a annoncé hier soir, une série de mesure comme le couvre-feu, le retour aux bulles familiales et la fermeture des restaurants.

Les oppositions n’ont pas tardé avant de réagir à cette annonce qui est accueillie différemment par la population par rapport au premier couvre-feu, du début de l’année 2021.

De son côté, la cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, croit que le gouvernement a tardé à réagir : « Toutefois, nous ne pouvons qu’être sidérés devant la gestion chaotique de François Legault et Christian Dubé face à cette 5e vague qui était pourtant prévisible. Tout ce que François Legault a annoncé aujourd’hui, c’est que les Québécois.es devraient faire des efforts supplémentaires, mais que le gouvernement ne remplit pas sa part du contrat ».

Sur son compte Twitter, la députée de Québec solidaire, Manon Massé mentionne que : « Le couvre-feu, ça n’affecte pas tout le monde pareil. Les femmes victimes de violences, les personnes itinérantes ou les familles nombreuses dans de petits logements vont trouver ça pas mal plus dur. Ce sont toujours les mêmes qui paient le prix le plus élevé. Restons solidaires ».

Joël Arseneau, le chef parlementaire du Parti Québécois y voit un constat d’échec de la part du gouvernement : « Le jovialisme de la fin novembre nous rattrape. Cafouillage dans le dépistage, retard dans la 3e dose, ventilation des écoles, refus des tests rapides. Résultat: le Québec enregistre 50 % des cas au pays. Le premier ministre dit qu’il est important d’agir tôt. Pourquoi alors avoir attendu des jours et des jours que la maison soit en feu ? »

Même s’il n’est pas très présent à l’Assemblée nationale, le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime est très loquace sur la gestion actuelle de la pandémie : « C’était une mauvaise idée l’année dernière. C’est une mauvaise idée encore cette année. Il n’y avait AUCUNE étude scientifique pour justifier une telle mesure l’année dernière. Il n’y en a toujours AUCUNE cette année ».

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

La reprise des voyages et les mesures sanitaires ne font pas bon ménage aux aéroports

Il y a tellement de vols qui arrivent de l’étranger dans les aéroports canadiens que les voyageurs doivent parfois attendre dans l’avion pendant plus d’une heure après l’atterrissage parce qu’il n’y a pas assez de place dans l’aérogare pour contenir les files d’attente, déplore le Conseil des aéroports du Canada. L’organisme blâme les mesures ...

durée Hier 11h30

Bilan routier du Québec: un portrait généralement meilleur en 2021

Le bilan routier de l’an dernier au Québec révèle un déclin de 18 % du nombre de personnes accidentées comparativement à la moyenne des cinq années précédentes, de 2016 à 2020. La compilation dévoilée mardi par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) signale toutefois 347 morts sur les routes en 2021, une hausse de 0,7 % par rapport ...

16 mai 2022

Canada: la stratégie face aux phénomènes du climat changeant progresse

Des dizaines d’experts qui conseillent le gouvernement sur l’adaptation aux changements climatiques affirment que le Canada doit en faire davantage pour préparer les infrastructures aux menaces posées par les conditions météorologiques extrêmes et aider les Canadiens à se remettre des inondations, des incendies et des tempêtes majeurs. Le ...