Publicité

8 décembre 2021 - 10:00

La prudence est de mise

Omicron ne serait pas encore transmis de manière communautaire au Québec

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Même si les autorités de santé publique en savent très peu sur le nouveau variant Omicron, il semblerait, selon des observations préliminaires, que le virus soit moins virulent. Ce dernier ne serait également pas répandu pour l’instant dans la province. 

Après qu’un premier cas ait été déclaré à la fin novembre au Québec, tout porte à croire que ce dernier soit isolé, confirmait lundi l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

La personne était un voyageur, résident de la province, en provenance du Nigeria, pays le plus peuplé du continent africain. Désormais, les frontières canadiennes sont fermées aux ressortissants étrangers de ce pays, ainsi qu’une dizaine d’autres en Afrique.

Tous les tests positifs à la COVID-19 à la frontière sont maintenant analysés par criblage afin de déterminer s’il s’agit d’Omicron. 

Si le Québec ne semble pas présenter d’éclosion pour l’instant, l’Ontario enquête actuellement sur son premier cas du variant dans une école. Trois autres font également l’objet d’une investigation. 

Bien qu’on ignore toujours si Omicron échappe aux vaccins, le Québec peut se réjouir d’avoir l’un des taux de vaccination les plus élevés au monde. Selon des observations préliminaires, le variant serait aussi moins virulent, c’est-à-dire que ses symptômes seraient plus bénins. Sa contagiosité pourrait néanmoins être plus importante. 

Inquiétudes pour les Fêtes?

Le variant Omicron semble peu présent au Québec. Son incidence sur les temps des Fêtes pourrait donc être mineure. 

Il reste qu’un peu moins de la moitié des répondants au sondage de Néomédia, qui rappelons-le, n’est pas scientifiquement approuvé, craignent que le variant chamboule leurs festivités. Certains ont des rassemblements familiaux de prévus, alors que d’autres partent en voyage. 

Si des gens n’avaient de toute façon pas prévu de fêter en grand cette année, certains ne s'inquiètent pas du variant, notamment avec la vaccination qui va bon train au Québec. 

 

C’est toutefois devant la hausse des infections dans les dernières semaines, avec 1189 cas lundi, que des mesures sanitaires additionnelles pourraient être mises en vigueur. Le premier ministre François Legault devrait annoncer les modalités du temps des Fêtes cette semaine. 

Dans la région

La région de Vaudreuil-Soulanges enregistrait 89 cas actifs vendredi dernier et Beauharnois-Salaberry 61. La couverture vaccinale pour la population totale ayant reçu deux doses est sinon de 76,1% et 77,9% respectivement. 

La majorité des cas positifs est chez les moins de 9 ans à l’heure actuelle en Montérégie. Leur vaccination des 5 à 11 ans est encore minime avec environ 1%. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.