Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Saint-Lin-Laurentides

Signature d’une nouvelle convention collective pour le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la compagnie de Volailles Maxi-CSN

durée 16h00
26 novembre 2021
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Réunis en assemblée générale le 21 et le 22 novembre 2021, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la compagnie de volailles Maxi-CSN ont accepté avec une majorité claire une entente de principe pour une nouvelle convention collective.

Elle permettra d’améliorer considérablement leurs conditions de travail pour les années à venir, en plus d’assurer l’attraction et la rétention des travailleurs à l’usine de production et de transformation de produits de poulet de Saint-Lin-Laurentides.

Le syndicat, affilié à la Fédération du Commerce-CSN, paraphera dans les jours à venir cette nouvelle convention.

En plus d’abolir un nombre significatif d’échelons salariaux, celle-ci garantit des augmentations salariales totalisant plus de 18,4 % au cours des six années à venir, dont une importante hausse qui fait passer le salaire d’entrée de 14,27 $ à 20,30 $ de l’heure dès 2022.

La nouvelle entente prévoit aussi d’augmenter les primes de soir de 0,45 $ à 1 $ et les primes de nuit de 0,65 $ à 2 $. Ces nouvelles dispositions permettront à Maxi de se distinguer de plusieurs autres usines de transformation alimentaire dans la province.

Outre d’importantes avancées salariales, la nouvelle convention collective de Maxi permettra aussi aux travailleuses et travailleurs d’augmenter leur nombre de congés de maladie de 3 à 5 jours, en plus de donner l’accès à une sixième semaine de vacances aux membres comptant plus de 25 ans d’ancienneté.

La signature de cette nouvelle convention collective permettra aux travailleuses et travailleurs de Maxi de se doter, pour la première fois, d’un régime de retraite avec Bâtirente, un régime auquel contribuera l’employeur.

« Nous sommes fiers de pouvoir compter pour les années à venir sur une convention collective robuste qui rémunéra adéquatement les travailleuses et travailleurs de l’usine. L’entreprise Maxi est une entreprise prospère et il nous semble tout à fait justifié que les travailleuses et travailleurs qui portent l’entreprise à bout de bras soient dûment reconnus pour leur travail », mentionne le président du syndicat Francis Rondeau.

« La nouvelle convention collective envoie un signal clair : les travailleuses et les travailleurs du secteur de la transformation alimentaire méritent leur juste part, car sans eux, aucune compagnie ne pourrait demeurer profitable », de déclarer Nancy Mathieu, secrétaire générale de la Fédération du Commerce-CSN.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 17h00

François Legault ne croit pas que la publicité préélectorale puisse être réglementée

Le premier ministre François Legault ne voit pas comment le Directeur général des élections pourrait freiner les dépenses publicitaires en période préélectorale. Dans une entrevue avec La Presse Canadienne la semaine dernière, le directeur, Pierre Reid, se disait d’avis qu’il faut resserrer la loi électorale pour mettre fin à ce qu’il a qualifié ...

17 août 2022

Le français est en péril au Québec, dit Jolin-Barrette

Désormais la démonstration est faite «hors de tout doute raisonnable»: le français est en péril au Québec, a déploré le ministre québécois de la Langue française, Simon Jolin-Barrette, mercredi, après avoir pris connaissance des données du dernier recensement fédéral. Sur le plan linguistique, le Québec est rendu «à la croisée des chemins», ...

16 août 2022

Nouvelle campagne de vaccination massive

Entouré du directeur national de la Santé publique, le Dr Luc Boileau, de son ministre de la Santé, Christian Dubé et de la présidente du Comité d’immunisation du Québec (CIQ), Caroline Quach, le premier ministre du Québec, François Legault, a lancé ce mardi une nouvelle campagne de vaccination massive contre la COVID-19. Si les résidents des ...