Publicité

2 novembre 2021 - 10:00

Lanaudière

De bonnes nouvelles pour le parc immobilier communautaire

Par Salle des nouvelles

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest, est fière d’annoncer plus de 250 M$ pour rénover et augmenter le parc immobilier communautaire.

Dans la région de Lanaudière, ce sont d’ailleurs 29 projets d’habitation qui pourraient bénéficier des sommes prévues à cet effet. 

Au Québec, ce sont ainsi 923 projets d’habitation, répartis à travers toutes les régions, qui sont actuellement admissibles au Programme d’aide financière visant la préservation du parc immobilier communautaire et qui pourront être rénovés. 

« Aujourd’hui, je suis fière d’annoncer que notre gouvernement rend disponible plus de 250 M$ pour le parc de logements communautaires. C’est du jamais vu ! Depuis la création du Fonds québécois d’habitation communautaire, aucun gouvernement avant le nôtre n’était parvenu à trouver une voie de passage pour que ces sommes soient utilisées efficacement. Je salue l’ouverture et la collaboration de la Confédération québécoise des coopératives d’habitation, du Regroupement des offices d’habitation du Québec et du Réseau québécois des organismes sans but lucratif d’habitation, car de cette façon, nous améliorerons la qualité du parc locatif communautaire dans toutes les régions du Québec», a mentionné Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation.

Cette annonce est rendue possible grâce au dénouement d’une impasse, en juin 2020. Cette annonce s’inscrit donc dans la volonté du gouvernement du Québec d’améliorer et d’augmenter, grâce aux programmes de la SHQ, l’offre de logements abordables disponibles dans toutes les régions.

Les organismes qui souhaiteront bénéficier du programme de rénovation pourront déposer une demande.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.