Publicité

28 septembre 2021 - 17:00

Joliette

Pas d'opposition face à Pierre-Luc Bellerose

Par Mathieu Savard, Journaliste

Les élections municipales du 7 novembre prochain vont amener bon nombre de changement dans plusieurs municipalités du Québec comme Joliette ou le maire sortant Alain Beaudry ne sera pas de retour. 

L’équipe du Journal de Joliette a appelé plusieurs élus et personnalités politiques afin de savoir si quelqu’un allait tenter sa chance face au seul candidat officiellement inscrit, Pierre-Luc Bellerose. 

Rejoint au téléphone, le candidat libéral aux dernières élections fédérales, Michel Bourgeois, a mentionné qu’il ne serait pas du scrutin municipal, mais qu’il souhaitait quand même voir une lutte afin de favoriser le processus démocratique.

Du côté du conseil de ville sortant, il n’y a que deux conseillers qui n’ont pas annoncé avoir rejoint les rangs de monsieur Bellerose ou la fin de leur carrière politique, Luc Beauséjour et Richard Leduc.

Le premier m’a mentionné qu’il allait bien se représenter comme conseiller indépendant dans le district #1, mais qu’il suivait avec attention une potentielle candidature à la mairie d’un autre candidat. 

De son côté, monsieur Leduc souhaite obtenir un sixième mandat pour servir les électeurs comme conseiller municipal, mais la mairie ne l’intéresse pas.

Bellerose est seul

C’est donc dire que d’ici vendredi 16 h 30, si personne ne présente sa candidature au poste de maire de Joliette, Pierre-Luc Bellerose va devenir le prochain maire par acclamation. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.