Publicité

14 août 2021 - 09:00

De longs mois d’attente

Un entrepreneur obtient son homologation pour un prototype de désinfection de fauteuil roulant

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Désireux de faire sa part pendant la crise sanitaire de COVID-19, le président de chez Brisson Science Corp., Pierre F. Brisson, a utilisé son expertise en concevant un prototype d’équipement médical de désinfection pour fauteuil roulant et déambulateur.

M. Brisson a travaillé sans relâche sur le projet en fondant sa propre entreprise et en déposant une demande de brevet.

L’entrepreneur de Aquasolution à Saint-Charles-Borromée a œuvré en collaboration avec le laboratoire charlois Certilab et l’entreprise Aluquip à Saint-Damien. L’appareil prototype permet de désinfecter rapidement du matériel médical à l’aide de rayons UV.

Les démarches ont débuté avec Santé Canada dans l’objectif de faire homologuer le produit. M. Brisson a déposé une demande en novembre 2020.

L’idée est d’aider les premières victimes de la COVID-19, dont les personnes âgées, les aéroports, les CHSLD et les maisons de longue durée grâce à un produit qui élimine les virus. Cette invention pourrait ultimement être utilisé partout sur le continent.

Une longue attente

Les démarches sont complexes avec Santé Canada et le traitement de la demande stagne. Après quelques mois d’attente, M. Brisson a sollicité l’aide de son député fédéral, Gabriel Ste-Marie, afin d’accélérer le processus.

Le député fédéral de Joliette a mis en lumière tout le travail accompli, le projet novateur et la persévérance de l’entrepreneur. « M. Brisson n’a pas hésité à proposer des idées et des solutions pour atténuer les effets de la pandémie. Nous sommes fiers de voir un entrepreneur chevronné de chez nous mettre de l’avant son expertise et son savoir-faire pour aider la communauté par le biais d’une technologie innovante », indique-t-il.

L’équipe du député a été proactive dans ce dossier et son intervention a permis à l’entrepreneur d’obtenir des réponses auprès de Santé Canada.

Plusieurs échanges ont suivi et une rencontre a été planifiée vers la fin du mois de mai. « Je suis fier des accomplissements des derniers mois. Une société américaine portant le même nom a été fondée pour réussir à percer ce marché. La technologie utilisée est celle du rayonnement ultraviolet. Il s’agit d’une solution moderne et l’idée a su susciter de l’engouement rapidement », explique-t-il.

M. Brisson a tenu à remercier M. Ste-Marie et les membres de son bureau pour l’efficacité des démarches réalisées et le support offert.

D’ailleurs, M. Ste-Marie a pu se rendre sur place et faire une visite des lieux de l’entreprise située à Saint-Charles-Borromée. L’entrepreneur a reçu une décision favorable et a finalement obtenu son homologation le 30 juillet dernier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.