Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La quatrième vague qui débute sera celle des non-vaccinés selon lui

Passeport vaccinal : Legault sent un appui très majoritaire de la population

durée 15h25
11 août 2021
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Jean-Francois Desbiens
email
Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les récalcitrants devront s’y faire : Québec ne reculera pas et compte toujours imposer un passeport vaccinal obligatoire dans les lieux à haut risque de transmission de la COVID-19, tels que les restaurants, les bars, les salles de sport et les événements grand public en septembre.

Alors qu’il était interrogé pour la première fois depuis son retour de vacances dans le cadre d’une mêlée de presse diffusée depuis un marché d’agriculteurs à Québec ce midi, le premier ministre François Legault a déclaré que son gouvernement avait la légitimité d’avoir imposé cette mesure compte tenu de la hausse importante des cas dans la province, sans d’abord avoir consulté le Parlement.

« On sent actuellement qu’il y a un appui très majoritaire dans la population pour le passeport vaccinal, a mentionné M. Legaut. On pense que c’est un moindre mal pour éviter le reconfinement de certaines activités non essentielles. »

Le premier ministre a aussi appelé à la prudence avec les opposants à cette mesure et à la vaccination, qui pourraient influencer la population selon lui en utilisant des arguments non fondés, ajoutant « qu’un moment donné, il faut suivre la science. »

La quatrième vague qui débute sera celle des non-vaccinés a souligné François Legault, parce que sont surtout des personnes qui ne sont pas vaccinées qui se retrouvent actuellement à l’hôpital, appelant à nouveau les Québécois à recevoir leurs deux doses de vaccin le plus tôt possible.

Sécurité

Questionné sur la présence hier d’un manifestant anti-masque lors d’un point de presse du ministre Christian Dubé, le premier ministre s’est dit mécontent d’avoir vu qu’il avait déjoué la sécurité.

« Elle va être renforcée pour éviter que ça se produise. »

Enfin concernant l’installation de détecteurs de la qualité de l’air dans toutes les classes des écoles, François Legault a assuré que ce sera fait comme promis d’ici la fin du mois de décembre.

« L’air dans nos classes a été vérifié et il n’y a pas de risque pour nos enfants, a lancé M. Legault. Le Québec doit être un des seuls endroits au monde où on parle de ce sujet-là et pourtant, il n’y a pas plus de problèmes avec l’air dans nos classes qu’ailleurs dans le monde. L’Opposition en a fait un débat exagéré. »

50 % plus de nouveaux cas depuis 24 heures

Signalons en terminant que la province enregistre aujourd’hui une hausse de 50 % des nouveaux cas de COVID-19 depuis 24 heures.

Ils sont passés de 234 à 365, il y a un nouveau décès et 67 hospitalisations, soit une augmentation de 4 par rapport à la veille.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 juin 2024

Le gouvernement Legault limite la hausse de la taxe scolaire à 3 %

Comme il l'a fait les années dernières, le gouvernement Legault a annoncé vendredi qu'il limiterait la hausse de la taxe scolaire à une moyenne de 3 %. Québec s'engage d'ailleurs à verser le manque à gagner aux centres de services scolaires, qui se chiffre à 150 millions $. Le gouvernement a précisé dans un communiqué que le taux de la taxe ...

13 juin 2024

Fondation À deux pas s'unit avec les Caisses Desjardins de Lanaudière

La Fondation À deux pas de la réussite s'unit avec les Caisses Desjardins de Lanaudière, qui s'engagent à verser 90 000 $ sur trois ans pour soutenir la rentrée scolaire des enfants dans le besoin dans la région de Lanaudière. Ce partenariat permettra d'aider environ 85 enfants supplémentaires chaque année en leur fournissant le ...

12 juin 2024

Les conservateurs votent contre la hausse d'impôt sur le gain en capital

Après huit semaines d'un silence assourdissant, les conservateurs ont finalement révélé mardi qu'ils sont contre la hausse d'impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, lorsque les libéraux ont forcé la tenue d'un vote spécifiquement sur cette mesure fiscale. Tous les autres partis ont voté pour. Prenant la parole à la Chambre des ...