Publicité

15 juillet 2021 - 13:39 | Mis à jour : 13:57

Joliette oublié de Québec?

La MRC appuie la Ville de Joliette pour la demande d’une aide financière pour la relance économique de son centre-ville

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

À la suite de l’annonce gouvernementale concernant un soutien financier de l’ordre de 25 millions de dollars pour certains centres-villes de la province, la MRC de Joliette se rallie aux divers intervenants dans ce dossier, dont la Ville de Joliette, afin de recevoir une juste part la région qui aurait été ignorée par Québec.

C’est avec une certaine incompréhension que les élus de la MRC ont appris que le centre-ville de Joliette a été ignoré dans le cadre de ce programme. Ainsi, les élus joignent les nombreux partenaires pour inciter le gouvernement à reconsidérer le centre-ville de Joliette.

La MRC de Joliette et le centre-ville ont été durement touchés par les mesures sanitaires décrétées lors de la pandémie. La fermeture des commerces, des différents bureaux et institutions, ainsi que l’annulation des événements culturels a eu un impact direct sur les activités économiques comme tout autres centres-villes ailleurs au Québec.

Une aide financière visant à relancer les activités serait nécessaire selon plusieurs afin d’assurer la vitalité du centre-ville.

« Les élus de la MRC réclament que le gouvernement revoit sa position. Joliette est la capitale régionale de Lanaudière, son centre-ville dessert non seulement les citoyens de la MRC, mais également tout le nord de la région. Cette aide est essentielle afin de soutenir la relance économique qui s’amorce » mentionne Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette.

Rappelons que cette dernière regroupe trois villes et sept municipalités pour une population totale d’un peu plus de 70 000 habitants.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.