Publicité

8 juillet 2021 - 06:00

Programme d'appui aux collectivités

Un investissement de 25 000 $ pour mieux intégrer les personnes immigrantes dans la MRC de Joliette

Par Salle des nouvelles

Un soutien financier de 25 025$ est octroyé à la MRC de Joliette dans le cadre du Programme d’appui aux collectivités (PAC) du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), lancé en octobre dernier, afin de favoriser l’intégration des personnes immigrantes sur son territoire.

« Le Programme d’appui aux collectivités traduit la volonté de notre gouvernement de favoriser l’attraction et l’établissement durable en région des personnes immigrantes. En concertation avec les acteurs municipaux, nous réunissons les conditions gagnantes pour que l’immigration réponde aux besoins du marché du travail et participe pleinement à la société québécoise », souligne Nadine Girault, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la région des Laurentides.

La MRC de Joliette pourra ainsi réaliser une démarche de concertation du milieu, en vue d’élaborer un plan qui se déploiera sur son territoire. Le préfet, Alain Bellemare, explique qu'ils travailleront de concert avec le CRÉDIL et les partenaires de la table de concertation en immigration afin de poursuivre les travaux amorcés par ceux-ci depuis l’automne dernier.

« Il s’agit d’une première entente pour la MRC de Joliette en ce qui a trait à l’immigration. Nous sommes très heureux de mettre l’épaule à la roue pour instaurer des actions qui viseront l’établissement durable des personnes immigrantes et faire de l’immigration un facteur de prospérité et de vitalité de la région », soutient-il.

La ministre du Tourisme et ministre responsable des régions de Lanaudière et du Bas-Saint-Laurent, Caroline Proulx, abonde dans le même sens et salue le travail de la MRC dans ce dossier. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.