Publicité

23 juin 2021 - 14:00

Nation Atikamekw et APTS

Manon Massée en visite dans Lanaudière

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

La coporte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, est en visite dans Lanaudière, où elle a notamment participé à la grève des membres de l’APTS ce mardi à Joliette, mais qui vient également à la rencontre de la nation Atikamekw.

C’est après une fin de semaine à Manawan que Mme Massé, en compagnie du porte-parole de Joliette pour le parti, a visité ce matin le Centre d'amitié autochtone de Lanaudière. Cette tournée s’inscrit dans le cadre de sa démarche sur la Route de la réconciliation avec les nations autochtones du Québec.

Guillaume Lamarre, coordonnateur de Québec solidaire Joliette souligne que « la présence de Manon Massé à Joliette montre que notre parti appuie la Nation Atikamekw pour que justice soit faite et que plus jamais des drames, comme la mort de Joyce Echaquan au Centre hospitalier, ne se reproduisent ».

Le parti tient également mentionner qu’il est favorable au Principe de Joyce qui consiste « garantir à tous les Autochtones un droit d’accès équitable, sans aucune discrimination, à tous les services sociaux et de santé, ainsi que le droit de jouir du meilleur état possible de santé physique, mentale, émotionnelle et spirituelle », est-il écrit.

Lors du dîner réunissant des membres de Québec solidaire Joliette, Manon Massé a pu discuter des divers enjeux qui touchent la circonscription.

Grève réseau de la santé

Mme Massé en a également profité mardi matin pour soutenir les membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) qui exerçaient deux journées de grève à Joliette afin de dénoncer l’impasse dans les négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public.

« Elles sont travailleuses sociales, avocates, intervenantes à la DPJ, mais elles ont un point en commun : ce sont elles qui prennent soin de notre monde partout à travers le Québec. Elles en ont assez que le gouvernement traîne de la patte et s’obstinent à refuser de reconnaître l’importance de leur travail. M. Legault, c’est le temps de bouger, ça presse », a-t-elle déclaré sur les lieux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.