Publicité

13 juin 2021 - 07:00

Personnalité politique de la région

Retour sur la carrière de Claude Pilon à Saint-Félix-de-Valois

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

C’est avec une grande tristesse que la municipalité de Saint-Félix-de-Valois a appris le décès de Claude Pilon, ancien conseiller municipal, le 7 juin 2021 à l’âge de 70 ans.

Soudeur de formation, ayant travaillé 42 ans pour le Groupe Bibeau, M. Pilon a été élu pour la première fois le 19 octobre 1992 au poste de conseiller du village de Saint-Félix de-Valois, poste qu’il a occupé jusqu’à la fusion du village et de la paroisse en 1998.

Il a par la suite poursuivi son rôle de conseiller de la municipalité jusqu’en 2013. « C’était un homme honnête, un bon travaillant, qui s’est dévoué plusieurs années pour la municipalité », affirme Pierre Lépicier, conseiller municipal qui a siégé aux côtés de M. Pilon.

Aux premières loges

En plus de la fusion, il a vu le développement du village, des réseaux d’aqueducs et de l’usine de traitement des eaux, l’aménagement du parc Pierre-Dalcourt et du centre communautaire du même nom et de la construction de la bibliothèque. 

Un legs important de M. Pilon a été son rôle comme conseiller responsable du service incendie.  Un hommage lui avait d’ailleurs été livré pour ses 19 années d’implication le 14 mars 2014. 

Pendant son règne, le service d’incendie a pris de l’expansion significative avec notamment l’acquisition de quatre nouveaux véhicules, l’ajout d’un directeur à temps plein et le respect du schéma de risque incendie. 

Ce dernier a également agi à titre de maire suppléant à plusieurs occasions (2001, 2005 et 2007) en plus d’être impliqué au conseil d’administration de l’Office municipal d’habitation. « C’était quelqu’un qui cherchait toujours la voie du compromis », souligne Gyslain Loyer, conseiller municipal et ancien maire qui a également côtoyé M. Pilon.

Le conseil municipal ainsi que toute l’équipe administrative offrent leurs plus sincères condoléances à la famille et aux proches. Le drapeau de la municipalité sera mis en berne au cours de la prochaine semaine en hommage à son implication comme conseiller municipal.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.