Publicité

9 décembre 2020 - 10:00

Selon Caroline Majeau

Noël en pandémie et résilience des aînés

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Jeudi dernier, le premier ministre François Legault a renoncé aux rassemblements de Noël dans les zones rouges comme Lanaudière en raison de la hausse des cas et du nombre élevé d’hospitalisations. Cette directive a pour conséquence que plusieurs personnes aînées seront privées de leurs proches pendant le temps des fêtes.

Même si plusieurs aînés vont trouver cette période difficile, Caroline Majeau, directrice générale de FADOQ – Région Lanaudière comprend la décision du gouvernement.

« Ne serait-ce que par solidarité avec le personnel de la santé qui se dévoue continuellement et pour diminuer le nombre de cas d’hospitalisation, je comprends la décision du gouvernement. Depuis le début de la pandémie, les aînés lanaudois font preuve de beaucoup de patience et de résilience. Je les encourage à demeurer patients et prudents. J’invite également leurs proches à prendre soin d’eux et à être présents autrement que par un repas partagé en famille. Des appels téléphoniques, des salutations à l’extérieur du domicile, la livraison de mets cuisinés ou de petits cadeaux, des envois de cartes par la poste et des appels vidéos, car nos aînés sont de plus en plus branchés, sont des façons significatives d’être présents auprès de nos aînés cette année », de déclarer Caroline Majeau, directrice générale de FADOQ – Région Lanaudière.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.