Publicité

29 septembre 2020 - 14:15 | Mis à jour : 16:03

Changements annoncés par le gouvernement

Les MRC Les Moulins et L’Assomption, excluant la ville de l’Épiphanie, passent au palier Rouge

Par Salle des nouvelles

En suivi du point de presse tenu hier en fin de journée par le gouvernement, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière a informé des changements annoncés pour la région.

Le gouvernement a annoncé que l’ensemble de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) passait au palier Rouge - Alerte maximale. Cela signifie que les MRC Les Moulins et de L’Assomption, excluant la Ville de L’Épiphanie, passent au palier Rouge. La Ville de L’Épiphanie, pour sa part, passe au palier Orange - Alerte.

De même, les MRC de D’Autray, de Joliette, de Matawinie et de Montcalm passent au palier Orange - Alerte. Ces décisions ainsi que les mesures qui en découlent prennent effet à compter du 1er octobre.

Bien que des mesures particulières s’appliquent en fonction des paliers d’alerte, les Lanaudois sont invités à éviter le plus possible les contacts sociaux non nécessaires durant la période de 28 jours.

« Pour la population de Lanaudière, comme pour l’ensemble du Québec, c’est un effort important qui est demandé par notre gouvernement, a souligné le Dr Richard Lessard, directeur de la santé publique de Lanaudière. Cependant, c’est par la solidarité que chacun saura démontrer que nous parviendrons à contrôler la propagation du virus et à maintenir l’accès au réseau de la santé et des services sociaux lanaudois, lequel est à risque de se fragiliser si la propagation n’est pas contenue. Le virus circule, agissons!»


Dans les CHSLD, les RI et les RPA

Le CISSS rappelle qu’aux paliers Orange et Rouge, des restrictions s’appliquent aux visites en CHSLD, en ressources intermédiaires (RI) et en ressources pour aînés (RPA).

Cela dit, les proches aidants apportant une aide significative, de même que les visiteurs auprès de résidents en fin de vie, seront toujours admis. Le CISSS communiquera d’ailleurs avec l’ensemble des familles dans les prochains jours pour expliquer les nouvelles modalités de visites.

Afin de faciliter les communications avec les résidents, il sera toujours possible d’utiliser les tablettes numériques pour des appels en vidéoconférence. Dans les CHSLD, chaque famille recevra des nouvelles de son proche régulièrement par téléphone.

Priorisation des dépistages

En conformité avec les annonces du 28 septembre du gouvernement, les personnes qui présentent des symptômes, les personnes ayant eu un contact étroit avec une personne atteinte de la COVID-19 et les personnes jointes par la Direction de santé publique sont invitées à se faire dépister.

De même, la Direction de santé publique demande la collaboration des personnes qui seraient jointes dans le cadre d’une enquête.

Dans Lanaudière, trois modalités sont offertes pour le dépistage :

1. Sur rendez-vous : composez le 1 877 644-4545, du lundi au vendredi, de 8 h à 18 h pour prendre un rendez-vous;

2. Sans rendez-vous : présentez-vous au Pavillon Desrosiers-Langlois de Terrebonne, situé sur le terrain de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur. L’accès au dépistage sans rendez-vous se fait en empruntant la rue Marie-Rose. Les dépistages se font sous la tente, à l’extérieur de l’immeuble, 7 jours sur 7, de 8 h à 20 h.

3. Clinique mobile de dépistage : consultez le calendrier de la clinique mobile de dépistage au http://www.cisss-lanaudiere.gouv.qc.ca/coronavirus/depistage-covid-19/.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.