Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le premier ministre lance un appel à tous les Québécois

Augmentation du nombre de cas de COVID-19 : Legault déplore un relâchement général

durée 16h00
31 août 2020
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le premier ministre François Legault a lancé un appel à tous les Québécois cet après-midi pour qu’ils respectent davantage les mesures sanitaires afin de freiner la propagation du coronavirus parce que le nombre de nouveaux cas positifs est à la hausse depuis deux semaines dans la province.

Ces nouveaux cas, dont la santé publique ignore la cause précise, touchent davantage les jeunes et sont répartis dans plusieurs régions, pas seulement celle de Montréal.

« Il y a un relâchement général au Québec, a déploré M. Legault lors d’un point de presse. Je comprends que c’est un peu normal après 6 mois d’efforts que les gens soient fatigué des consignes. On veut tous revenir comme avant, mais faut y aller graduellement. Le virus rôde toujours et il faut empêcher qu’on revienne comme en mars dernier. »

Pas de cause unique

Il n’y a pas de cause unique, a indiqué le premier ministre, soulignant que la réouverture des bars, la reprise des activités sportives et des éclosions dans des entreprises ont probablement influencé ce bilan à la hausse, après une baisse marquée des cas durant l’été.

M. Legault a donc demandé à tous les Québécois d’être patients et de faire preuve de rigueur.

Il a rappelé à nouveau de respecter les règles, dont celles de porter un masque, se laver les mains, ne pas se trouver à moins de 2 mètres les uns des autres quand c’est possible et de ne pas être plus que 10 personnes lors des rassemblements privés.

Discipline

« C’est très important de revoir une baisse des cas déclarés, a insisté François Legault. Je sais que c’est un défi, mais c’est important de revenir à une certaine discipline. On ne veut pas revenir au confinement et je ne voudrais pas devoir fermer des entreprises par exemple. Surtout pas les écoles. Pensez d’abord à nos enfants. Il faut que nos enfants restent à l’école au moins jusqu’à Noel. »

Le premier ministre a aussi indiqué que la surveillance policière sera accrue et que les contrevenants risquent des amendes.

Signalons que le dernier bilan sur l'évolution de la COVID-19 au Québec fait état de 140 nouveaux cas, ce qui porte le nombre total de personnes infectées à 62 492.

Aussi, 1 décès est survenu dans les 24 dernières heures, auquel s'ajoute 1 autre décès survenu entre le 24 et le 29 août, pour un total de 5 760 décès.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


27 janvier 2023

Québec forme un «groupe d'action» interministériel sur la langue française

Le gouvernement Legault annonce la formation d'un «groupe d'action» interministériel sur la langue française, pour trouver des moyens de freiner le « déclin » de la langue au Québec. Le ministre de la Langue française, Jean-François Roberge, en a fait l'annonce vendredi matin en marge du caucus présessionnel de la Coalition avenir Québec (CAQ) à ...

27 janvier 2023

Dubé justifie le recours au privé pour des employés d'organismes publics

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a justifié jeudi le recours par des organismes publics à des services médicaux privés pour leurs employés. Il réagissait aux révélations selon lesquelles Hydro-Québec et Investissement Québec payaient pour des téléconsultations en médecine privée, afin d'éviter que leurs employés perdent leur temps à ...

26 janvier 2023

Le Parti libéral du Québec n'est pas pressé d'élire un nouveau chef

Le Parti libéral du Québec (PLQ) prendra son temps avant d'élire un nouveau chef. C'est ce qu'a affirmé, mercredi, le président du PLQ, Rafael P. Ferraro, en mêlée de presse à Lac-Beauport, où se tient le caucus présessionnel de sa formation politique. « Je ne pense pas qu'on est pressé », a-t-il dit, rappelant que la dernière course à la ...